La procédure de reconnaissance du Bac français

A ce jour, le baccalauréat français n’est pas automatiquement équivalent au diplôme de l’enseignement secondaire belge. Il faut préalablement à l’inscription et le plus tôt possible (avant le 15 juillet qui précède la rentrée), établir un dossier de demande d’équivalence.  

Site Internet indispensable : www.equivalences.cfwb.be

Les bacheliers de l'année qui envoient leur relevé de notes au Bac (en attente du diplôme officiel) se voient délivrer une équivalence provisoire, valable jusqu'au 15 mai de l'année suivante et qui leur permet de s'inscrire dans l'enseignement supérieur.
Il convient de faire parvenir par la suite au service des équivalences la copie certifiée conforme de l'original du Baccalauréat afin de recevoir l'équivalence définitive.

Une fois acquise, cette équivalence n'a pas de limitation de durée.

Remarques :
- les diplômes français n'ayant pas de correspondance dans l'enseignement belge ne peuvent pas bénéficier d'équivalence. C'est le cas de certains bacs professionnels.
- le D.A.E.U. (diplôme d'accès à l'enseignement universitaire) ne permet pas l'accès à l'enseignement supérieur belge.


juillet 2014

Si vous ne trouvez pas l'information recherchée dans les fiches de "Etudier en Europe" et "Stages / Jobs / Emplois" prenez contact avec nous en cliquant ici.

Accueil > Etudier en Europe > Belgique > La procédure de reconnaissance du Bac français