Les études supérieures en Belgique francophone


Sur cette fiche, vous  trouverez des informations sur:

1. Les différents types d'établissements
2. La procédure d'équivalence du baccalauréat français pour une poursuite d'études en Belgique
3. La régulation du nombre d'étudiants non-résidents dans certains cursus du premier cycle de l'enseignement supérieur

1. Les Universités
Les études universitaires sont organisées en trois cycles. Les études de premier et de deuxième cycle correspondent aux études de base.

Les études de premier cycle (1er cycle de transition) conduisent au grade académique de bachelier.
Leur durée est de trois ans au moins (180 crédits). Il sanctionne une formation de base généralement indispensable pour aborder le deuxième cycle.

Les études de deuxième cycle (2ème cycle professionnalisant) mènent, elles, aux grades académiques de master (après un an (60 crédits) ou deux ans (120 crédits) au moins), de médecin (quatre ans (240 crédits) au moins), de médecin vétérinaire (trois ans (180 crédits) au moins). Ces études comportent un enseignement “ spécialisé ” ainsi qu’en règle générale la présentation d’un mémoire de fin d’études.
A l’issue d’une formation initiale d’au moins 300 crédits sanctionnée par le grade académique de master, des études de deuxième cycle sont proposées dans certaines filières et conduisent, au terme d’une année d’études (60 crédits) au moins au grade académique de master complémentaires (MC). Cette formation vise à faire acquérir une qualification professionnelle spécialisée.
 
Les études de troisième cycle comprennent d’une part la formation doctorale (60 crédits) qui conduit à l’obtention d’un certificat de formation à la recherche, et d’autre part les travaux relatifs à la préparation d’une thèse de doctorat (correspondant forfaitairement à au moins 180 crédits), qui conduisent au grade académique de docteur après soutenance de la thèse. Cette formation s’acquiert après une formation initiale d’au moins 300 crédits sanctionnée par un grade académique de master.

Remarque : Depuis 2009, les Instituts supérieurs d'architecture sont intégrés aux facultés d'architecture créées par les universités suivantes : UCL, ULB, ULg, UMONS.

 
Les Hautes Ecoles
L’enseignement supérieur qui y est dispensé est soit de type long, soit de type court.
L'enseignement supérieur de type long est de niveau universitaire. Les diplômes délivrés ont, en règle générale, les effets d’un diplôme universitaire. Cet enseignement est organisé en deux cycles. Il développe une formation scientifique et technologique pointue. Le premier cycle dit de transition comprend 180 crédits qui peuvent être acquis en trois années d’études au moins et conduit au grade académique de bachelier. Le deuxième cycle dit professionnalisant comprend 60 ou 120 crédits qui peuvent être acquis respectivement en une ou deux années d’études au moins et conduit au grade académique de master.
 
Les cursus de type court sont organisés en un seul cycle professionnalisant sanctionné par le grade académique de bachelier. Ils comprennent 180 à 240 crédits qui peuvent être acquis respectivement en trois ou exceptionnellement quatre années d’études (section accoucheuse) au moins. Cette formation est à la fois pratique et théorique.

A l’issue de ce cycle unique, des études de spécialisation sont proposées dans certaines filières et conduisent, au terme d’une année au diplôme de spécialisation (DS).
 
 
Les Ecoles supérieures des Arts (ESA)
Comme dans les Hautes Ecoles, l’enseignement qui y est dispensé est soit de type long, soit de type court.

L’enseignement supérieur de type long est de niveau universitaire. Cet enseignement est organisé en deux cycles. Il développe une formation artistique pointue. Le premier cycle dit de transition comprend 180 crédits qui peuvent être acquis en trois années d’études au moins et conduit au grade académique de bachelier. Le deuxième cycle dit professionnalisant comprend 60 ou 120 crédits qui peuvent être acquis respectivement en une ou deux années d’études au moins et conduit respectivement au grade académique de master et de master spécialisé artistique.

A l'issue d’une formation initiale d’au moins 240 crédits sanctionnée par le grade de master, les études de deuxième cycle peuvent conduire au grade académique de master spécialisé artistique après la réussite, selon le programme d’études, d’au moins 60 crédits supplémentaires qui peuvent être acquis en une année d’études au moins.
 
Les cursus de type court sont organisés en un seul cycle professionnalisant sanctionné par le grade académique de bachelier. Ils comprennent 180 crédits qui peuvent être acquis en trois années d’études au moins.
 
 
Pour connaître les établissements et les formations de l’enseignement supérieur belge francophone :
 
www.enseignement.be
 
 
2. PROCEDURE D'EQUIVALENCE DU BACCALAUREAT FRANÇAIS
 
POUR UNE POURSUITE D'ETUDES EN BELGIQUE

 
Date butoir : 15 juillet
 
A ce jour, le baccalauréat français n’est pas automatiquement équivalent au diplôme de l’enseignement secondaire belge. Il faut préalablement à l’inscription et le plus tôt possible (avant le 15 juillet), établir un dossier de demande d’équivalence.
 
Site Internet indispensable :
www.equivalences.cfwb.be
 

3. BELGIQUE FRANCOPHONE:
Régulation du nombre d'étudiants non-résidents dans certains cursus du premier cycle de l'enseignement supérieur.
 
C'est l'objet du décret du 16 juin 2006 et de la circulaire du 10 juin 2011.

Est considéré comme non - résident une personne non - belge qui n'a pas sa résidence principale en Belgique depuis au moins trois ans. Ces mesures de régulation se traduisent par l'application d'un quota de 30% de non-résidents parmi les demandes d'inscription. Les cursus concernés par ces mesures de régulation sont les enseignements de : médecine, sciences dentaires, logopédie (à l'université), kinésithérapie et médecine vétérinaire. Des directives ministérielles sont en cours pour que l'application des quotas s'applique également à la logopédie (en Haute école) et à l'audiologie à partir de la rentrée 2013.                                         

La procédure est la suivante :
* - avant le 15 juillet : demande d'équivalence du baccalauréat français(cf. détails sur le document ad hoc).
* - pendant les trois jours ouvrables qui précédent le 2 septembre, il est demandé à l'étudiant de se présenter personnellement pour déposer sa demande d'inscription dans l'établissement choisi pour la formation choisie (l'étudiant ne peut se présenter qu'auprès d'une seule institution et pour un seul cursus visé par ce décret).

Cette demande comporte au moins :
* - la preuve écrite de demande d'équivalence du baccalauréat français.
* - la preuve du paiement des frais couvrant l'examen de la demande d'équivalence                             du baccalauréat français.
* - une copie certifiée conforme du document d'obtention du baccalauréat français
* - tous autres documents complétés fournis par l'établissement sollicité.
* - dans les premiers jours de septembre
* - tirage au sort des étudiants non-résidents admis (pour 30 % des capacités d'accueil).
* - enfin pour les admis : confirmation de l'inscription auprès de l'établissement d'accueil.

Pour en savoir plus sur les études supérieures en Belgique francophone:
www.studyinbelgium.be
 
                                                                                                                             Avril 2013
 

Si vous ne trouvez pas l'information recherchée dans les fiches de "Etudier en Europe" et "Stages / Jobs / Emplois" prenez contact avec nous en cliquant ici.

Accueil > Etudier en Europe > Belgique > Les études supérieures en Belgique francophone