index

Le programme Erasmus +, mis en place en 2014 pour 7 ans, s’inscrit dans les objectifs de la stratégie « Europe 2020 »

Il devrait permettre la mobilité de plus de 4 millions de personnes dont plus de 2  millions d’étudiants. Il favorise les projets transectoriels afin de renforcer la coopération avec tous les acteurs : du domaine éducatif, du monde de l’entreprise, des collectivités territoriales, des associations pour une réponse aux besoins réellement adaptée et innovante.L’enseignement scolaire, professionnel, l’éducation des adultes ou l’enseignement supérieur pourront  faire l’objet de projets communs dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie.

Il se décline en trois actions clés :

1. La mobilité à des fins d’apprentissage

les professionnels de l’orientation en tant que membres des équipes éducatives et les personnels (scolaire, enseignement supérieur, éducation adultes, formation professionnelle) peuvent en bénéficier : pour période de formation et missions d’enseignement.

ACADEMIA (Erasmus +/formation , enseignement professionnels): pour les conseillers d’orientation
Stages d’une semaine, d’immersion ou à thème dans un autre pays européen destinés aux conseillers des structures du Service Public de l’Orientation. Les candidats retenus bénéficient  d’une bourse pour leur séjour.

Dépôt des candidatures : en continu entre octobre et mi-novembre

Plus d’infos et candidater : www.academia-euroguidance.eu

2. Coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques

1. Coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques

Les projets de coopération internationale et le partage d’expériences entre institutions sont renforcés et concernent l’enseignement scolaire, supérieur, la formation professionnelle, l’éducation adultes et le secteur jeunesse.
Deux types de projets peuvent comprendre des professionnels de l’orientation:
– Des partenariats stratégiques peuvent être mise en place dans les établissements et institutions pour le développement ou le transfert de pratiques innovantes en s’appuyant sur des coopérations entre acteurs de l’éducation et de la formation, de la société civile, ou issus des secteurs socio-économiques.
– Des alliances sectorielles vont permettre des coopérations entre les établissements de formation professionnelle et les entreprises

1. Soutien à la réforme des politiques

Cette action a pour but de renforcer les outils et instruments mis en place pour faciliter la mobilité en Europe ainsi que la coordination Etats membres de l’Union dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse.
Plus d’informations sur les actions du programme sur la plateforme Pénélope de l’agence Eramus +


NB : Des séminaires ou formations en Europe peuvent avoir lieu ponctuellement. Ils peuvent être organisés notamment par les centres Euroguidance européens.
Pour avoir connaissance des séminaires/formations à venir, veuillez consulter la
rubrique « Actualité du réseau Euroguidance » dans l’espace réservé aux professionnels.

février 2016

Print Friendly, PDF & Email