Drapeau de l'Union européenne

Le bac européen

Il est préparé dans 14 Ecoles Européennes dans 8 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni et en France (Strasbourg). Le bac européen permet de recevoir une éducation multiculturelle tout en privilégiant sa langue maternelle. Il offre les mêmes possibilités qu’un baccalauréat français et permet en plus d’intégrer n’importe quelle université des pays membres de l’Union européenne, de Suisse ou des Etats-Unis.
Les écoles européennes jouissent d’un statut juridique d’établissement public dans chacun de ces pays. Elles accueillent une grande partie des enfants des fonctionnaires européens mais acceptent également les élèves des pays de l’Union européenne, des classes primaires à la terminale. La formation de base est donnée dans la langue maternelle de l’élève. L’apprentissage d’une seconde langue étrangère est obligatoire. L’enseignement existe en 15 langues : tchèque, danois, allemand, grec, anglais, espagnol, finnois, français, hongrois, italien, lituanien, néerlandais, polonais, portugais, suédois. Les études sont payantes.

Pour plus d’informations, on peut contacter le Bureau du Secrétaire général des Ecoles européennes

Le bac international
Le bac international de Genève, appelé également bac international, est un diplôme créé par une fondation privée suisse. Il a pour objectif de faciliter la mobilité des étudiants et de promouvoir la compréhension internationale. Ce bac permet de s’inscrire dans les cycles d’enseignement supérieur de nombreux pays : Etats-Unis, Japon, Grande-Bretagne… En France, considéré comme un diplôme étranger, il est généralement admis en équivalence du baccalauréat.
Il se prépare actuellement dans plus de 3 678 établissements, la plupart privés, répartis dans 146 pays du monde. Onze établissements assurent cette préparation en France.
Le programme conduisant au bac international, réparti sur les classes de première et terminale, porte sur les matières suivantes : 2 langues, sciences humaines, sciences expérimentales, mathématiques, technologie, arts. Les épreuves sont rédigées en français, en anglais ou en espagnol. Il n’est pas possible de s’y présenter en candidat libre.

Pour plus d’information, on peut s’adresser à l‘organisation du baccalauréat international.
Contacts

Le baccalauréat français avec l’option internationale (OIB)
Ces sections accueillent à la fois des élèves d’origine étrangère (25 à 50% des effectifs) et des élèves français. Elles concernent des écoles primaires, des collèges ou des lycées. Contrairement aux sections européennes qui sont sous pilotage exclusif du ministère de l’Education Nationale, les sections internationales se font avec la participation active de partenaires étrangers. Cette participation implique que des professeurs étrangers participent à l’enseignement.
Les élèves français doivent avoir une très bonne connaissance de la langue choisie, par exemple à la suite d’un séjour prolongé à l’étranger ou par la nationalité étrangère d’un parent¿ Les élèves étrangers, pour leur part, doivent être capables de suivre les cours des autres disciplines en français.

Dans ces classes, les élèves suivent 6 heures de cours spécifiques en plus de l’enseignement traditionnel :

  • 4h hebdomadaires d’histoire-géographie , dont 2 heures en langue vivante étrangère sur la base d’un programme établi en concertation par les autorités françaises et celles du pays intéressé
  • 4h hebdomadaires au moins d’enseignement de langue et littérature étrangères dans la langue du pays concerné, en plus des horaires normaux de la langue vivante étrangère utilisée dans la section.

Quinze langues sont enseignées selon les établissements : anglais (section américaine et section britannique), arabe, espagnol, italien, allemand, suédois, néerlandais, japonais, portugais, polonais, russe, chinois, danois et norvégien.

L’admission est très sélective. Elle se fait surtout sur le niveau en langues mais aussi sur le résultat dans les autres matières. Des cours de rattrapage peuvent être organisés pour les élèves n’ayant pas un niveau suffisant en français ou dans la langue choisie.

Les élèves des sections internationales ont la possibilité de préparer le brevet des collèges, puis un bac série ES, L, S, section internationale, officiellement dite « option internationale du bac » -OIB-. Aux épreuves traditionnelles correspondantes du baccalauréat français se substituent des épreuves spécifiques de langue et littérature et d’histoire-géographie correspondant à l’enseignement dispensé en section internationale. Ce baccalauréat constitue un atout pour la poursuite d’études à l’étranger.
A ce jour 139 lycées français proposent une section internationale OIB.
Site Eduscol : présentation des sections internationales

Les baccalauréats binationaux
  • L’AbiBac correspond à la double délivrance du baccalauréat général et de l’Abitur (son équivalent allemand). Voir les établissements
  • Le Bachibac permet la double délivrance du baccalauréat français et du bachiller espagnol. Voir les établissements
  • L’Esabac prévoit la double délivrance de diplômes de fin d’études secondaires français et italiens – le baccalauréat et l’Esame di Stato. Voir les établissements

Ces doubles certifications sont issues d’accords signés entre le Ministère de l’Education nationale français et son homologue de l’autre pays. Un accord similaire a déjà été signé avec les Etats-Unis (Baccalauréat franco-américain). Des négociations sont à présent engagées avec la République tchèque, Israël et le Royaume-Uni.

Le Baccalauréat franco-allemand : il s’agit d’un dispositif bilingue qui donne tous les droits attachés au baccalauréat français et à l’Abitur allemand.
Une partie des élèves sont bilingues ou presque à leur entrée dans l’établissement.
Les autres acquièrent cette compétence linguistique grâce à :

  • un enseignement renforcé de la langue du partenaire ;
  • l’enseignement de disciplines non linguistiques dans la langue du partenaire,
  • l’ouverture progressive aux cours intégrés et communs aux élèves des deux langues.

Dans ces cours intégrés, l’enseignement est dispensé soit dans la langue du partenaire, soit dans les deux langues selon des proportions variables par des professeurs allemands et français. Des activités périscolaires sont communes aux élèves et renforcent la dimension biculturelle.
Au lycée, les trois séries générales du baccalauréat (L, ES, S) sont représentées
Trois lycées franco-allemands le préparent : à Fribourg, Sarrebruck (Allemagne) ou à Buc (France)
Ils réunissent des élèves français et allemands de la classe de 6ème (5. Klasse) à la Terminale à la Terminale (12./13. Klasse). Ils ont une vocation binationale et biculturelle permettant la rencontre de jeunes Allemands et Français et de deux systèmes éducatifs.

Mai 2015

Print Friendly, PDF & Email