Panorama des outils européens de la reconnaissance de la mobilité

Le traité sur l’union européenne prévoit la libre circulation des citoyens. Cela se traduit notamment par le droit d’aller étudier, d’aller se former et d’exercer une activité salariale dans les pays de l’union européenne. L’exercice de ce droit à la mobilité est souvent lié à la reconnaissance professionnelle ou académique d’un diplôme acquis dans le pays d’origine ou dans un autre pays européen. L’Europe a ainsi développé des outils qui permettent de répondre à ce défi :

– Les crédits ECTS et Le Supplément au diplôme (en lien avec le processus de Bologne)

– Europass «  cadre communautaire unique pour la transparence des compétences et des certifications »

– ECVET le Système européen de crédit d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels

– Le cadre européen des certifications

– L’attestation de comparabilité ENIC NARIC

L’objectif de ces documents est d’apporter une meilleure lisibilité, une meilleure compréhension des diplômes et des certifications pour lever tous les obstacles liés au manque de transparence des qualifications. C’est pour cette raison que ces outils sont appelés « outils de la transparence » ou « outils de la reconnaissance ».

Print Friendly