Les aides possibles sont multiples et dépendent de la nature du projet à l’international : études, programme d’échange, stage etc.

Pour connaître les financements possibles dans le cadre des études supérieures, se rendre dans les rubrique « vie étudiante » des pages « études » de chaque pays : https://www.euroguidance-france.org/etudier-en-europe/

Les bourses dans le cadre d’un programme ou d’accords bilatéraux 

Les bourses du programme Erasmus+
Le programme ERASMUS+ peut financer des mobilités d’études ou de stages, que l’on étudie dans l’enseignement professionnel ou dans l’enseignement supérieur (dès la première année d’études supérieures pour les stages et dès la seconde pour les études), en formation à temps plein ou en apprentissage sous réserve que l’établissement d’origine ou le CFA ait signé la charte Erasmus+.

Erasmus études

  • Réservée aux étudiants du programme Erasmus
  • Durée de l’allocation : de 3 à 12 mois
  • Montant de l’allocation Erasmus : de 250 € à 300 €/mois

Erasmus stages

  • Réservée aux étudiants effectuant un stage en Europe
  • Durée de l’allocation : de 2 à 12 mois
  • Montant de l’allocation : de 400 € à 450 €/mois

Pour l’enseignement professionnel : www.agence-erasmus.fr/page/mobilite-formation-professionnelle
Pour l’enseignement supérieur : www.agence-erasmus.fr/page/erasmus-mobilite

Les bourses de l’enseignement supérieur

On peut également se renseigner sur les bourses attribuées dans le cadre d’accords bilatéraux ou de parcours intégrés lorsque le stage est obligatoire dans le cursus d’études comme ceux de l’Université franco-allemande : www.dfh-ufa.org
Se renseigner auprès du service des relations internationales de l’université.

Les aides régionales, départementales et locales

Plusieurs grandes régions offrent des bourses pour faire un séjour d’études ou un stage à l’international. Se renseigner directement sur leurs sites internet. Attention, les critères d’attribution varient d’une région à l’autre.
Pour plus d’informations voir également les aides régionales sur le site www.euroguidance-france.org/financer sa mobilité.

Certains conseils départementaux proposent également des bourses. Se renseigner sur le site internet du département de résidence. C’est également le cas dans certaines communes notamment dans le cadre des villes jumelées.

La bourse du CROUS

Les étudiants français ou originaires d’un autre pays de l’Union Européenne qui souhaitent suivre ou poursuivre des études supérieures dans un pays membre du Conseil de l’Europe peuvent garder le bénéfice de leur bourse sur critères sociaux, et ce dans les mêmes condition qu’en France. Pour cela, il faut être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur reconnu par ce pays et suivre des études supérieures menant à un diplôme national.  Cette possibilité ne s’adresse pas aux étudiants inscrits dans des formations relevant des ministères de la Culture et de l’Agriculture.

Pour plus d’informations : se rendre sur le portail numérique des démarches et services de la vie étudiante

L’aide à la mobilité internationale (AMI)

Il est possible de bénéficier de l’aide à la mobilité internationale lorsqu’on suit une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échange ou lors de la réalisation d’un stage à l’international.  D’un montant de 400€ par mois, il faut remplir certaines conditions : le séjour doit durer entre 2 et 9 mois consécutifs maximum, être boursier de l’enseignement supérieur sur critères sociaux et préparer un diplôme national relevant de la compétence du ministère chargé de l’enseignement supérieur.

Plus d’informations sur le portail numérique des démarches et services de la vie étudiante

Les fondations privées

Certaines fondations offrent des bourses. Les conditions d’éligibilité et les destinations proposées varient d’une fondation à l’autre.
Plus d’informations sur le site  : bourses.fondationdefrance.org/fr

Les prêts étudiants

Penser à regarder l’offre en France mais aussi dans le pays d’accueil. Certains pays proposent des prêts étudiants à taux zéro qui sont donc uniquement indexés sur l’inflation et  permettent ainsi de ne rembourser que ce que qui a été emprunté.

Autres aides possibles

Quelques exemples :

  • Commission Fullbright :  des bourses d’excellences pour un projet d’études ou de recherche aux Etats-Unis :  fulbright-france.org
  • Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) : www.ofaj.org
  • Office franco-québecois pour la jeunesse (OFQJ) : www.ofqj.org
Print Friendly