Pour s’inscrire dans une université allemande, il est nécessaire d’avoir une assurance maladie. Sans celle-ci, l’inscription est impossible. Vous pouvez choisir de garder votre assurance maladie française ou bien prendre une assurance allemande.

Assurance française

On peut garder son assurance étudiante française et se faire exempter de l’assurance allemande. Il est nécessaire de prouver son affiliation grâce à la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). En cas de soins médicaux nécessaires pendant votre séjour, présenter votre CEAM vous permettra d’être pris en charge sans avoir à faire l’avance des frais, sous réserve de respecter les formalités en vigueur dans ce pays.
Vous pourrez également obtenir les médicaments prescrits auprès d’une pharmacie, sur présentation de l’ordonnance faite par le médecin allemand et de votre CEAM. Vous devrez néanmoins payer une taxe par médicament.
En cas de séjour de courte durée, votre caisse d’Assurance Maladie vous remboursera tout ou une partie de vos dépenses de santé, dans la limite des tarifs français. Pour cela, gardez précieusement tous vos justificatifs de dépenses et, présentez-les à votre caisse lors de votre retour en France.
La CEAM est nominative, individuelle et est valable un an. Il faut compter deux semaines de délai avant de la recevoir à son domicile. Aucune démarche spéciale n’est à faire, il suffit de la demander à votre CPAM.
Se renseigner sur le site AMELI pour les français qui font des études à l’étranger.

Assurance allemande

Deux organismes allemands d’assurance maladie, l’AOK (die Gesundheitskasse) et la TK (Techniker Krankenkasse), sont directement présents sur les campus. Les étudiants étrangers peuvent y adhérer. Leur cotisation mensuelle, fixée par la loi, est de 61,01€ en 2015.

Grâce à l’assurance maladie allemande choisie, chaque assuré reçoit une carte d’assurance lui permettant de se rendre chez le médecin dans toute l’Allemagne. Le médecin envoie directement la facture des soins à l’assurance qui procède au paiement. Quelques prestations requièrent cependant des «frais supplémentaires» par exemple en cas de séjour à l’hôpital (10€ par jour pour un maximum de 28 jours par an), ou d’achats de médicaments.

De plus amples informations sont données par les caisses locales de maladie du lieu de l’établissement d’enseignement supérieur, les caisses d’assurance maladie du pays d’origine et les services d’accueil des étudiants étrangers.

AOK : www.aok-on.de/studierende/foreign-students-information.html

TK : www.tk.de

Print Friendly, PDF & Email