Etudier en Europe

L’apprentissage en Belgique francophone

Se former en travaillant en Belgique est possible entre 15 et 25 ans grâce à l’alternance.
Entre 15 et 18 ans, 40% du temps du travail est consacré à l’école (ou au centre de formation) et 60% à l’entreprise.
Entre 18 et 25 ans, 20% à l ‘école (ou au centre de formation) et 80% à l’entreprise.
La liste des métiers concernés est longue (dans l’agronomie, l’industrie, la construction, l’Horeca -hôtellerie, restauration & cafés-, le textile…) et il serait difficile d’être exhaustif.

LES CONDITIONS D’ADMISSION
Le candidat doit être âgé de 15 ans accomplis.

LA DURÉE
La durée normale d’un contrat d’apprentissage est de 3 ans. Elle peut être réduite ou prolongée. Il s’agit d’un contrat de formation à durée déterminée qui inclut une période d’essai de 3 mois.

LES ALLOCATIONS
L’apprenti reçoit une allocation mensuelle qui s’élève à : 249,70 € par mois pour la première année ; 332,93 € par mois pour la deuxième année ; 432,81 € par mois pour la troisième année (chiffres 2015).
L’apprentissage est une formule de ” formation en alternance ” : l’objectif est l’apprentissage pratique d’un métier en entreprise, complété par une formation théorique générale et professionnelle dans un Centre de formation appelé CEFA.
En règle générale, les temps de formations théorique et pratique sont répartis comme suit :
– en 1ère année : 1 jour 1/2 de formation théorique et 3 jours et 1/2 de formation pratique par semaine
– en 2ème et 3ème années : 1 jour de formation théorique et 4 jours de formation pratique par semaine.
La formation pratique est assurée par un tuteur au sein de l’entreprise qui accueille l’apprenti tandis que les cours théoriques sont dispensés par des formateurs professionnels en activité. D’une durée en général de trois ans, l’apprentissage donne droit à des allocations. Il doit faire l’objet d’un contrat d’apprentissage conclu par l’intermédiaire d’un délégué à la tutelle entre le chef d’entreprise et l’apprenti.
Il est possible de suivre un apprentissage dans près de 200 métiers. Il faut pour cela trouver un patron-formateur, avec ou sans l’aide d’un délégué à la tutelle.

LE DELEGUE A LA TUTELLE
Le délégué à la tutelle a pour mission d’informer, d’orienter et d’aider toute personne qui souhaite conclure un contrat d’apprentissage ou une convention de stage, avec le souci de proposer la solution de formation la plus appropriée. Il établit un plan de formation avec chaque candidat en valorisant ses acquis et son projet professionnel. Le délégué à la tutelle est l’intermédiaire indispensable à la conclusion du contrat d’apprentissage ou de la convention de stage. Il est notamment chargé de tous les aspects administratifs : constitution et vérification des dossiers des parties, documents pour les allocations familiales, attestations diverses… Enfin, le délégué à la tutelle suit et veille au bon déroulement de la formation pratique en entreprise et assure une communication efficace entre les parties contractantes et les formateurs en centre. Il ne faut donc pas hésiter à le contacter pour une information ou un conseil.

– la présentation de l’apprentissage en Belgique dans chaque communauté linguistique : www.belgium.be

– site d’information utile sur l’apprentissage en Communauté française : www.ifapme.be

FOIRE AUX QUESTIONS – FAQ :

Etant français, puis-je suivre un contrat d'apprentissage en Belgique ?
Puis-je suivre une formation en apprentissage en Belgique avec une entreprise en France (ou l'inverse) ?

EGL0815

Obtenir de l'aide

Si vous ne trouvez pas l'information recherchée dans les fiches de "Etudier en Europe" et "Stages / Jobs / Emplois" prenez contact avec nous en cliquant ici.