Financer sa mobilité

… salarié(e)

La mobilité en formation continue
Que vous soyez salarié d’une entreprise, enseignant, conseiller d’orientation ou bien encore chef d’entreprise, vous pouvez bénéficier de financements pour aller vous former à l’étranger.

Le Congé individuel de formation (CIF) (à l’initiative des salariés du secteur privé) est un dispositif ouvert aux salariés du secteur privé (et aux anciens titulaires d’un CDD). Pour en savoir plus, contactez votre OPACIF : www.fongecif.com

Les programmes européens

MEDIA
(pour les professionnels de l’industrie audiovisuelle) favorise les échanges internationaux autour de sessions de formations.

« ERASMUS pour jeunes entrepreneurs » finance les frais des jeunes entrepreneurs qui souhaitent effectuer un court séjour (de 1 à 6 mois) dans une entreprise d’un autre Etat membre de l’Union.
→ Les Aides des conseils régionaux. La mobilité internationale (formation, stage, solidarité,…) appartient aux axes d’intervention possibles des conseils régionaux. Par ailleurs, d’autres organismes régionaux peuvent intervenir dans le financement de votre projet. Pour savoir si des aides existent dans votre région, accédez à la page dédiée aux aides régionales.

A l’initiative de l’employeur
Un employeur peut être à l’origine de la mobilité et la mettre en œuvre dans le cadre du plan de formation de l’entreprise ou au titre d’une période de professionnalisation. Il devra alors assurer le financement des dépenses engendrées par cette mobilité (frais de formation, transport, hébergement, etc), avec l’aide éventuelle de l’OPCA auquel est rattachée l’entreprise.

Pour en savoir plus :

– le plan de formation
– la période de professionnalisation

Mars 2015