5. Aide à la rédaction du CV et de la lettre de motivation

Le Curriculum Vitae (CV)
C’est un document retraçant le parcours d’une personne et ses compétences acquises. Son élaboration est une étape cruciale permettant de clarifier le projet professionnel et de se présenter.

Conseils pour la rédaction du CV
Même s’il constitue un outil intéressant, il n’y a aucune obligation à utiliser le CV Europass. Parfois il est conseillé de rédiger le CV dans la langue du pays visé, ou à défaut en anglais.

Le CV est généralement présenté en cinq parties :
✓ Le titre du CV explicite la candidature, il est recommandé si c’est une réponse à une annonce. Mettre en avant le niveau d’études et la fonction à laquelle on postule. Par exemple : stage d’assistante commerciale. En tant que jeune diplômé, insister sur une expérience valorisante effectuée pendant les études à condition que celle-ci soit en rapport avec le stage recherché. Par exemple : bilingue français-portugais, animateur sportif…
Conseil : Il vaut mieux ne pas mettre de titre plutôt que d’en choisir un qui soit maladroit ou inadapté.

✓ L’état civil : il doit comporter le nom, le prénom, l’adresse personnelle, l’adresse mail et des coordonnées téléphoniques. Selon les usages des pays, il peut
comporter l’âge, la nationalité, le permis, la mobilité et la situation familiale.

✓ La formation et l’expérience professionnelle : la formation doit figurer en première place lorsqu’on est jeune diplômé ou avec peu d’expérience. Préciser les diplômes, les formations et les dates d’obtention et la référence au cadre européen de certification pour chaque diplôme (EQF) mentionné sur le supplément au diplôme ou dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il est possible de préciser des noms de matières (si utile pour la candidature), des dossiers ou mémoires rédigés, mentions ou classements.Conseil : Ne pas essayer de traduire le nom des diplômes, indiquer plutôt l’appellation française en expliquant à quel niveau d’études cela correspond (cf. La nomenclature des niveaux de formation ci-après). Pour les expériences professionnelles, il faut préciser la date, la durée, le poste et la mission effectuée
ainsi que le nom de l’entreprise. Pour des entreprises étrangères, on peut se référer à la nomenclature européenne des niveaux de formation et de  qualification plutôt que d’utiliser la classification française. La nomenclature des niveaux de qualification

✓ Les compétences : compétences digitales et niveau de connaissances, compétences linguistiques et niveau de maîtrise, compétences sociales, de communication…. On peut détailler les certificats obtenus et les références. Elles peuvent être mises en valeur dans un encadré qui se réfère au poste souhaité.

✓ Les centres d’intérêts ou « l’extrascolaire » : rédiger cette partie en privilégiant les compétences nécessaires en entreprise (la pratique de certains sports peut mettre en avant le sens du travail en équipe par exemple). On peut y indiquer des activités sportives, associatives et artistiques (préciser la fréquence), mais aussi des activités ponctuelles (des voyages par exemple s’il y a un intérêt), des activités pratiquées sur une courte durée.
Le CV par compétences est généralement utilisé lorsque l’on possède déjà des expériences professionnelles ou que l’on souhaite mettre à profit des  engagements extra-professionnels. Il convient ainsi plus particulièrement aux personnes qui souhaitent changer de métier et/ou de secteur.

Conseils : quel que soit le pays ciblé et le format de CV, il convient de respecter quelques règles et usages de base pour rédiger un CV.
– le maître mot : lisibilité
– éviter les sigles ou les expliciter
– pour les diplômes : garder l’appellation française mais donner le correspondant dans le pays concerné et la référence à la nomenclature européenne. Le cas échéant, décrire rapidement les entreprises où l’étudiant a déjà travaillé (taille, principale activité, secteur d’emploi)
– mettre en valeur ses compétences
– être clair sur ses compétences linguistiques
– bien montrer son intérêt pour le pays en l’illustrant par des activités, des séjours effectués, des arguments personnels, par la pratique de la langue…
– modèle : format A4, encre noire, pas de fioritures et présentation aérée
– faire relire le CV par un étudiant originaire du pays si possible

Des sites de conseils pour rédiger CV et lettres de motivation :
÷ www.capcampus.com/emploi/stage
÷ www.erasmusworld.org/stages
÷ www.studyrama-emploi.com
÷ www.emploi-store.fr/préparer sa candidature/cv et lettre de motivation : des applications, moocs et jeux sérieux pour aider à la rédaction du CV et de la
lettre de motivation.

La lettre de motivation
La lettre de motivation doit être brève (une page maximum), personnalisée, généralement datée et signée.
Elle doit venir compléter le CV et non répéter ce qui y est déjà noté.
Elle doit être rédigée dans la langue du pays ou à défaut, en anglais.
On y retrouve plusieurs parties qui répondent successivement à ces trois questions :
– quel est l’objet de la candidature ?
– qui êtes-vous ?
– pourquoi souhaitez-vous faire ce stage ?

Le réseau européen Europass a mis en ligne un éditeur de lettre de motivation pour compléter le CV. Il est accessible sur la page : europass.cedefop.europa.eu

Des sites pour traduire les phrases types que l’on retrouve dans un CV et une lettre de motivation dans un grand nombre de langues : www.linguee.fr
bab.la/phrases

Informations et sites utiles par pays

Pour candidater à un stage à l’étranger, il ne s’agit pas de traduire le CV en anglais ou dans la langue du pays. Il faut également l’adapter aux us et coutumes du pays. Chaque pays a sa culture propre en matière de procédure de recrutement.
En effet, tous n’accordent pas la même importance aux différentes rubriques qui figurent dans le CV. La présentation de la lettre de motivation peut également varier tout comme les règles qui régissent l’entretien d’embauche. On retrouve les spécificités locales dans les fiches pays, en deuxième partie de ce livret.
Le CV anglais est différent du CV français dans son contenu, sa structure et sa forme. Il ne comporte pas de photo, ne précise pas l’âge, ne donne pas
d’indication sur la situation familiale. Le sexe et la nationalité sont facultatifs.
Les informations sont présentées sous forme d’actions, d’activités et la personne se décrit en compétences. L’objectif professionnel est souvent encadré en
introduction en quelques lignes. Dessous, on retrouve les rubriques : expériences professionnelles, formation, compétences informatiques et linguistiques, intérêts.
On peut ajouter une ligne « achievement » ou « publication » si on s’est distingué ou si on a publié ainsi qu’une section « références ». Le tout tient en une ou deux pages maximum dactylographiées.

Attention de ne pas mélanger des termes anglais et américains.

Print Friendly