L’éducation française est gérée par le Ministère de l’Education nationale de la Jeunesse et des Sports. L’instruction est obligatoire de 3 à 16 ans (loi pour une Ecole de la confiance, Juillet 2019) et se prolonge par une obligation de se former jusqu’à 18 ans.

Le système éducatif français est organisé en 4 niveaux :

  • l’école maternelle pour les enfants de 2/3ans jusqu’à l’âge de 6 ans. Depuis 2019, l’instruction est obligatoire à partir de 3 ans.
  • l’école élémentaire qui accueille les enfants de 6 à 11 ans (5 classes, CP, CE1, CE2, CM1, CM2).
  • le collège qui accueille les élèves pendant 4 ans de 11 à 15 ans (6ème, 5ème, 4ème, 3ème) et marque le début de l’enseignement secondaire. Le collège est dit « unique », c’est à dire commun à tous les élèves et se termine par le diplôme national du Brevet (DNB).
  • le lycée  dont l’enseignement est dispensé soit dans des lycées généraux et technologiques, soit dans des lycées professionnels et accueille les élèves de 15 à 18 ans. 3 voies de formation : la voie générale (qui prépare les élèves à l’enseignement supérieur long), la voie technologique (qui prépare essentiellement les élèves à l’enseignement supérieur dit « court »), et la voie professionnelle qui permet principalement aux élèves de rentrer dans le monde du travail, mais qui permet également de poursuivre des études supérieures professionnelle. La fin du lycée est marquée par l’obtention du baccalauréat.

Pour plus d’informations consulter le dossier sur le site du ministère de l’Education nationale

Source : L’enseignement scolaire en France – Eduscol

La scolarité à l’école maternelle, à l’école élémentaire et au collège, doit permettre aux élèves d’acquérir un
socle commun de connaissances et de compétences. La définition du socle se base sur la recommandation du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne en matière de « compétences clés pour l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie ».
Le socle commun s’organise en sept compétences.
Chacune de ces compétences est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées et d’attitudes indispensables tout au long de la vie.
1. la maîtrise de la langue française ;
2.la pratique d’une langue vivante étrangère ;
3.les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique ;
4. la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ;
5. la culture humaniste ;
6. les compétences sociales et civiques ;
7. l’autonomie et l’initiative

Le collège est un établissement de niveau secondaire qui accueille sans examen tous les élèves à l’issue de l’école
élémentaire, à partir de onze ans. L’objectif premier est de permettre à tous d’atteindre la maîtrise du socle
commun de connaissances et de compétences.
Il prépare également les élèves à la poursuite de leur scolarité dans la voie générale, technologique ou professionnelle.
Les élèves qui, à l’entrée au collège, éprouvent de grandes difficultés scolaires, peuvent, au sein des sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), bénéficier – sur les quatre années des cycles du collège – d’une prise en charge personnalisée, d’un aménagement des rythmes d’apprentissage et de parcours de découverte
professionnelle.

A la fin de la troisième, les élèves entrent au lycée pour une durée de trois ans. Ils peuvent choisir parmi trois voies différenciées :

  • la voie générale
  • la voie technologique
  • la voie professionnelle

Pour accéder à la voie générale et à la voie technologique et préparer un « baccalauréat », les élèves suivent une seconde générale et technologique et effectuent, à la fin de l’année, entre la voie générale et technologique. Il existe différentes spécialités de baccalauréat : 3 « bacs » généraux, et 8 bacs technologiques.

Les trois bac généraux :

  • « ES » : économique et social
  • « L » : littéraire
  • « S »  : scientifique

6 bac technologiques

  • STMG : Sciences et technologies du management et de la gestion
  • STI2D : Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable
  • STL : Sciences et technologies de laboratoire
  • ST2S : Sciences et technologies de la santé et du social
  • STD2A : Sciences et technologies du design et des arts appliqués
  • STAV : Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant  (qui dépend du ministère de l’agriculture)

A ces 6 bac, s’ajoutent deux séries de baccalauréats  qui se choisissent dès la fin de la troisième et non de la seconde :

  • TMD : Techniques de la musique et de la danse
  • STHR : Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration
La voie professionnelle permet d’acquérir des compétences professionnelles ainsi que des connaissances et des savoir-faire dans un domaine particulier. Les diplômes de la voie professionnelle peuvent se préparer soit dans un lycée professionnel, soit par la voie de l’apprentissage dans un lycée professionnel ou un Centre de Formation pour Apprenti (CFA). Une réforme a été engagée en 2018 afin d’engager les lycéens vers des parcours plus souples et prenant en considération leur situation d’apprenant ainsi que leur projet d’orientation et d’insertion professionnelle.

Plus d’informations sur la réforme de la voie professionnelle sur Eduscol
Une infographie présentant la réforme Infographie_12_points
Des informations en langues étrangères (anglais, allemand, italien, espagnol) : ma voie pro Europe .

Diplômes et niveaux de qualification :

  • Le certificat d’aptitude professionnel (CAP) : de niveau 3, 2 ans de formations, plus de 200 spécialités dans l’artisanat, la production ou les services
  • Le baccalauréat professionnel : de niveau 4, 3 ans études, plus de 70 spécialisés dans des secteurs diversifiés (commerce, restauration, maintenance, administration, bâtiment, agriculture, mode…).
  • Le brevet professionnel (BP) : niveau 4 (uniquement par la voie de l’apprentissage), 2ans de formation après un CAP, 68 spécialités
  • La mention complémentaire (MC) : niveau 3 ou 4, un an après un CAP ou un baccalauréat profesionnel, 57 spécialités
  • Le brevet des métiers d’art (BMA) : niveau 4, 2 ans après un CAP dans le domaine artistique, 26 spécalités level IV

Plus d’informations sur le site du ministère

Etudier en France :

Enseignement professionnel :