Dans un pays francophone ?

Actuellement, la Belgique a restreint le contingent d’étudiants francophones par l’application d’un quota (30% de non-résidents) de places tirées au sort, mais il reste malgré tout une possibilité. En Suisse et au Québec l’accès à ce type d’études est définitivement fermé aux Français.

Dans un autre pays d’Europe ?

La profession de dentiste est une profession strictement réglementé et régie par des directives européennes dites “sectorielles”. Ces directives harmonisent les conditions de formation minimale et prévoient aussi leur reconnaissance dans l’Espace économique européen et en Suisse en lien avec leurs représentants professionnels.

Avant de s’aventurer dans une poursuite d’études médicales à l’étranger, il ne faut pas oublier que ces études sont complexes, scientifiques et exigent la parfaite maitrise de la langue pour réussir. Dans tous les pays, ces cursus subissent un système de quotas limitatif. Enfin, les études médicales sont longues, cela a donc un coût qu’il faut anticiper afin d’étudier dans de bonnes conditions.
Dernière chose à intégrer, des études commencées à l’étranger doivent impérativement être menées jusqu’à leur terme c’est à dire l’obtention du diplôme.

L’exercice de professions médicales et paramédicales en France :

La législation communautaire avait prévu une reconnaissance automatique des diplômes par l’application de directives sectorielles pour quelques professions relevant essentiellement du domaine médical ou paramédical. La directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles a renouvelé la précédente législation en vigueur. Ces directives n’établissent pas un régime de reconnaissance automatique des diplômes, le migrant pouvant être soumis à des “mesures compensatoires” en cas de différences substantielles constatées entre la formation qu’il a reçue et celle requise afin de pouvoir exercer dans le pays d’accueil.
Dans tous les cas l’inscription auprès du Conseil de l’Ordre est obligatoire.

Voir aussi pour information, cette page de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes français.

Allemagne

Programmes uniquement en langue allemande
Durée des études : 11 semestres
Titre obtenu : Staatsexamen
Admissions : L’admission dans une université publique de dentiste sera prononcée comme pour d’autres filières universitaires soumises au numerus clausus par Hochschulstart. Cet organisme national attribue une place dans un établissement pour les études : la sélection des candidats tient compte de plusieurs critères : notes obtenues au baccalauréat, temps d’attente, et parfois des épreuves de sélection.

Il est conseillé de travailler dans un laboratoire dentaire avant ou pendant les études.
Lieux de formation : 30 établissements publics et un privé

Belgique

Durée des études : 5ans
Admissions :
En date du 12 juillet 2012, le décret intégrant les cursus de médecine et de sciences dentaires dans le dispositif mis en place par le décret du 16 juin 2006 – mis à jour en juillet 2015 régulant le nombre d’étudiants dans certains cursus de l’enseignement supérieur a été voté par le Parlement de la Communauté française de Belgique. Ce décret vise les étudiants qui s’inscrivent pour la 1ère fois dans ces cursus en Communauté française.
Tous les candidats désireux de s’inscrire aux études de bachelier en dentisterie devront donc se rendre personnellement au service des inscriptions de l’université choisie durant une période précise, généralement 3 jours à la fin du mois d’août afin de déposer un dossier de demande d’inscription, soumis à tirage au sort si le nombre total de demandes émanant des non-résidents excède 30% de la capacité d’accueil
Lieux de formation :
Université de Liège (ULg)
Université catholique de Louvain (UCL)
Université libre de Bruxelles (ULB)
Plus d’informations : sur la page dédiée aux études de dentiste en Belgique

Espagne

Durée des études : 5 ans
Modalités d’admission :
L’admission est très sélective. Depuis la rentrée 2017 ce sont désormais les Universités qui fixent leurs propres conditions d’admission. L’admission dépend le plus souvent, des résultats obtenus au Baccalauréat (pour les français) et des résultats obtenus à des épreuves de compétences spécifiques (Pruebas de Competencias Especificas – PCE) qui peuvent permettre d’augmenter le score initial, mais qui ne sont pas obligatoires. Le nom du diplôme espagnol admis pour pouvoir exercer ensuite en Europe est « Grado en odontologia ».
On peut connaître la note du dernier recruté de l’année précédente. Pour consulter les places offertes et les notes minimales (notas de corte) de l’année précédente il faut aller sur le site du ministère espagnol de l’éducation.
Dans les universités privées, la sélection est faite par l’intermédiaire d’un examen d’entrée propre à chaque université, qui comprend notamment en général des épreuves psychotechniques et un entretien individuel.
Lieux de formation : il est possible de les consulter la liste des établissements qui préparent au diplôme via ce lien.
Il existe quelques programmes en anglais, destinés aux étudiants étrangers principalement. Recrutement sur  entretien académique, test de langues et test de compétences. Attention, ces cursus sont coûteux, compter entre 13 400 € et près de 88 000 € pour les frais de scolarité totaux sur 5 ans. Les universités qui proposent ce type de cursus sont privées.
La liste complète des universités proposant ces études en anglais via ce lien.
Plus d’informations : sur les études d’Odontologie en Espagne sur notre site.

Hongrie

Des formations en anglais voire en allemand existent dans quelques universités
Durée des études : 5ans
Frais de scolarité : entre 15000 et 18000 $ l’année complète.
Modalités d’admission : admission prononcée à la suite d’un examen d’entrée en biologie, chimie, anglais et d’un entretien de motivation. Les frais d’admission sont autour de 200 $ (150€). L’examen a lieu généralement en Mars.
Lieux de formation :

Plus d’informations : Toute l’information sur les tarifs les modalités d’inscription sur le site suivant et sur le site des universités concernées

Irlande

Durée des études : 5ans
Modalités d’admission : candidature en ligne sur CAO avant le 1er février
Lieux de formation : universités/colleges de Dublin et de Cork.
Plus d’information sur le site CAO

Islande

Un programme en islandais à l’université d’Islande
Durée des études : 5ans
Lieu de formation : University of Iceland
Plus d’informations : sur le site de l’université

Italie

Des formations partiellement ou entièrement en anglais.
Titre obtenu : Laurea magistrale
Durée des études : 5ans
Modalités d’admission : ces cursus sont à numerus clausus (dit numero chiuso ou numero programmato). Le nombre de places ainsi que la répartition par université sont décidés chaque année au niveau national. La sélection à l’entrée de chacun de ces  cursus est également nationale, c’est-à dire que le contenu des examens (prova di ammissione), est prévu par le Ministère de l’enseignement, de l’université et de la recherche, ainsi que la gestion des résultats et des attributions de places. Un examen commun est organisé pour les cursus médecine et dentaire. Il se déroule dans les universités, le même jour à la même heure, début septembre. L’examen consiste en un questionnaire à choix multiples (QCM) de 60 questions portant sur les disciplines suivantes: Logica e culture generale, Biologia, Chimica, Fisica e matematica. Il dure 100 minutes.

Toutes les informations concernant l’admission dans ces cursus sont sur : http://accessoprogrammato.miur.it
Inscription : pour passer l’examen, il faut être titulaire du baccalauréat et s’inscrire via le site www.universitaly.it La date limite d’inscription se situe mi-juillet.
Lieux de formation : Moteur de recherche des universités proposant des cursus universitaires en Italie

Portugal

 Un programme en odontologie est proposé en partie en français dans des universités privées coopératives à but non lucratif, avec durant la première année des cours en français.  Ces formations sont proposées à  l’université CESPU de Porto. et à l’université Egas Moniz de Lisbonne. Des cours intensifs de portugais sont inclus dans le programme, permettant de parler la langue des futurs patients et se préparer à suivre le reste du cursus, en langue portugais

Durée de la formation : 5 ans, 10 semestres, 300 ECTS
Coût : déterminés par chaque établissement et varient d’une filière d’études à l’autre. Pour le programme francophone, comptez 8 200€ environ la 1ère année en français (incluant les cours intensifs de Portugais) puis 6 800€ environ pour les années suivantes enseignées en portugais.
Diplôme délivré : Mestrado integrado em «Medicina Dentaria » dans les Instituts Universitaires ou les Universités
Modalités d’admission :

  • Admissibilité sous réserve d’un bac général avec au moins la moyenne en SVT (Biologie géologie) .
  • Classement selon la Moyenne d’Admission

Au sein des Coopératives CESPU près de  Porto et EGAS MONIZ près de Lisbonne ou la formation en Kinésithérapie (Physiothérapie) est proposée en français la première année (avec cours intensifs de Portugais), les candidats sont classés selon une Moyenne d’Admission  : Moyenne d’Admission (MA) = Moyenne du Baccalauréat Scientifique (S) ou Baccalauréat Général  x 50% + Note de Matière Scientifique* du Bac x 35% + Note d’entretien x 15%
*La note de matière scientifique du Bac S se calcule de la façon suivante au choix   1. note de SVT du Baccalauréat S ou 2. Moyenne (note de SVT et note de Mathématique du Baccalauréat) ou  3. Moyenne (note de SVT et note de Physique Chimie du Baccalauréat).  L’Université utilisera la meilleure note de matière scientifique du Baccalauréat des 3 options ci-dessus.

Calendrier de la candidature :
Plateforme de candidatures Hippocrate.io  du 1er janvier au 31 mai de chaque année, les entretiens individuels sont faits en mai et en juin puis sélection par chacune des universités et résultats durant la 2ème quinzaine de juillet.
Numerus Clausus : limité à 60 places à Gandra pour dentaire

Lieux de formation : 1ère année en français : Coopératives à but non lucratif CESPU en périphérie de Porto ou Egas MONIZ en périphérie de Lisbonne.
Plus d’informations : GEDS : organisme portugais chargé des candidatures européennes et internationales (en français).  Hippocrate.io

Remarque : les reçus-collés de médecine n’accèdent pas directement à la 2ème année.

Roumanie

Des formations en français :

Durée des études : 6 ans
Déroulement des études : les trois premières années sont uniquement en français. Les étudiants internationaux suivent des cours de roumain en parallèle durant ces trois ans. Ils doivent alors passer un test de roumain pour attester de leurs compétences dans cette langue. A partir de la quatrième année les cours se font entièrement en Roumain.
Modalités d’admission : directement auprès des universités, généralement avant fin juillet.
Frais de scolarité : 6 000 € et 5 000 €

Des formations en anglais :

Plus d’informations : sur le site Study in Romania 

Royaume-Uni

Modalités d’admissions : remplir un dossier UCAS avant le 15 octobre de l’année qui précède le début des études sur le territoire britannique. Quatre voeux uniquement, de bons ou très bons résultats dans deux disciplines scientifiques et dans une autre discipline de culture générale. Un score de 6.5 à l’IELTS. La plupart des écoles exigent en plus la passation d’un test : UKCAT (UK Clinical Aptitude Test) ou BMAT le plus souvent.
Se renseigner sur les sites des universités.
Frais de scolarité : consulter le site des établissements pour vérifier les frais appliqués aux étudiants européens
Lieux de formation : moteur de recherche sur le site UCAS