2. Choix du pays

La notion de stage diffère d’un pays à l’autre. Certains pays ne connaissent pas le stage en tant que complément d’une formation. Pour d’autres, comme l’Allemagne où la pratique du stage est courante et ancienne, les entreprises n’exigent pas toujours de documents conventionnels. Réaliser un stage à l’étranger nécessite donc d’abord de comprendre les usages de cette pratique dans le pays d’accueil.

C’est ce qui est décrit dans les pages spécifiques à chaque pays.

En Grande-Bretagne par exemple, les termes “traineeship”, “internship”, “work placement” ou “work-experience” correspondent à peu de chose près au stage français, mais sa pratique y est moins répandue, contrairement aux “jobs”. En Irlande, le stage existe mais avec des caractéristiques particulières, les entreprises ont plutôt l’habitude d’accueillir des jeunes pour des périodes d’observation d’une à deux semaines.

L’aspect linguistique

L’aspect économique

Le coût de la vie sur place

D’autres critères

Print Friendly