Le financement du stage – les aides possibles

Le coût du stage :

Il est nécessaire de calculer le coût financier du stage et d’établir un budget. Les entreprises qui versent une somme équivalente à un salaire sont très rares. Les indemnités de stage sont très variables et peuvent se résumer à une participation aux frais de transport, de repas ou à des facilités pour le logement. Lorsque le stage est rémunéré, il ne procure généralement pas un revenu suffisant pour subvenir à ses besoins. Pour toutes ces raisons, il est important de bien s’organiser avant le départ.

Les aides possibles

Les bourses du programme Erasmus+

Le programme ERASMUS+ peut financer des mobilités de stages, que l’on étudie dans l’enseignement professionnel ou dans l’enseignement supérieur (dès la première année d’études supérieures), en formation à temps plein ou en apprentissage sous réserve que l’établissement d’origine ou le CFA ait signé la charte Erasmus+.

Pour l’enseignement professionnel : www.agence-erasmus.fr/page/mobilite-formation-professionnelle
Pour l’enseignement supérieur : www.agence-erasmus.fr/page/erasmus-mobilite

Aides régionales, départementales et locales

Plusieurs grandes régions offrent des bourses pour faire un stage à l’international. Se renseigner directement sur leurs sites internet. Attention, les critères d’attribution varient d’une région à l’autre.
Pour plus d’informations voir également les aides régionales sur le site https://www.euroguidance-france.org/financer-sa-mobilite/.

Certains conseils départementaux proposent également des bourses. Se renseigner sur le site internet du département de résidence. C’est également le cas dans certaines communes notamment dans le cadre des villes jumelées.

L’aide à la mobilité internationale du CROUS (AMI)

Les boursiers de l’enseignement supérieur sur critères sociaux ou bénéficiaire d’une allocation annuelle (dispositif des aides spécifiques) peuvent obtenir cette bourse de mobilité.
S’adresser au CROUS (www.etudiant.gouv.fr) pour en connaître les modalités d’attribution ou directement auprès du service des relations internationales de l’établissement fréquenté.

Les bourses de l’enseignement supérieur

On peut également se renseigner sur les bourses attribuées dans le cadre d’accords bilatéraux ou de parcours intégrés lorsque le stage est obligatoire dans le cursus d’études comme ceux de l’Université franco-allemande : www.dfh-ufa.org
Se renseigner auprès du service des relations internationales de l’université.

Autres bourses

Bourse de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) : ce programme s’adresse à tous les étudiants ou élèves de la formation technique et professionnelle de tous niveaux, qui souhaitent réaliser un stage dans leur domaine de formation au sein d’une entreprise ou d’une institution québécoise : www.ofqj.org/étudiants, apprentis.

L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) propose des bourses pour des stages pratiques en Allemagne pendant la formation professionnelle/technologique : www.ofaj.org/participer/Stages/jobs/emplois

Bourse de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) : pour les jeunes diplômés de certains Master 1-2 (ou équivalent) : www.auf.org/les-services-de-l-auf/nos-services/etudiants/bourses/bourse-destage

Aides à la mobilité « René Lasserre » du CIERA : pour les étudiants en master 1 minimum qui suivent une formation en sciences humaines et sociales dans un établissement d’enseignement supérieur français depuis au moins un an, pour un stage dans une institution ou une entreprise allemande/d’un pays de langue allemande www.ciera.fr/fr/node/12190

Bourse de Fondations : certaines fondations financent des projets de mobilité de stage à l’étranger comme par exemple la Fondation Ledoux : pour les étudiants en IUT de moins de 35 ans pour un stage à l’étranger d’une durée de 3 à 6 mois bourses.fondationdefrance.org/fr

Print Friendly, PDF & Email