10. Valoriser sa mobilité au retour

Dans un contexte de professionnalisation croissante des formations et d’une mobilité professionnelle accrue et encouragée en Europe, la valorisation des expériences à l’étranger est un véritable enjeu du parcours de formation.
De nombreuses études confirment les effets positifs d’une mobilité sur l’emploi, les opportunités de carrière et la vie sociale, encore faut-il savoir mettre en lumière et expliciter son expérience pour en faire un atout.
Mettre en valeur la mobilité internationale dans son CV ou lors d’un entretien se prépare. Il est indispensable d’intégrer dès le début et tout au long de sa mobilité une réflexion sur la phase de retour pour pouvoir :
✓ Faire le bilan de ce qui a été vécu, acquis, développé, aimé ou pas… Ce bilan pourra venir étayer, affiner un projet professionnel ou préparer un entretien.
✓ Savoir évoquer les compétences transversales comme l’autonomie, la curiosité, la capacité d’adaptation, les savoir-faire et savoir-être.
✓ Souligner les nouvelles techniques d’apprentissage, les méthodes de travail et d’organisation découvertes pendant la mobilité dans une perspective professionnellement utile.
✓ Valoriser la pratique d’une langue étrangère en immersion totale et continue, la maitrise d’un vocabulaire technique propre à un domaine d’activité spécialisé. Pouvoir en justifier auprès d’un employeur en s’auto-évaluant ou en passant des certifications.
✓ Récupérer avant le retour tous les documents utiles : justificatifs, lettres de recommandation qui sont plus difficiles à obtenir une fois rentré en France.
✓ Entretenir le réseau international développé et garder contact avec les personnes rencontrées sur place (amis, contacts professionnels ou enseignants).

En parallèle des attestations, fiches d’évaluation, rapports qu’il est nécessaire de fournir pour valider la période de stage, plusieurs outils permettent d’exprimer et de consigner les bénéfices d’une telle expérience en terme de compétences interculturelles, personnelles, professionnelles, communicatives et linguistiques.

L’attestation Europro

Elle vient s’ajouter à un diplôme professionnel après une période de formation effectuée dans une entreprise implantée dans un autre pays de l’UE. L’évaluation organisée par l’établissement scolaire porte sur la présentation orale d’un dossier devant un jury.

L’unité facultative de mobilité du bac professionnel

Encore expérimentale, elle permet de valoriser les résultats d’un stage effectué dans un pays européen une fois qu’il a été validé. Un référentiel de compétences est proposé pour évaluer les acquis d’apprentissage à l’issue d’une période de mobilité (en savoir plus : B.O. n°31 du 28 août 2014)

Le passeport européen de compétences Europass

Le passeport européen de compétences Europass est un portfolio qui permet de présenter efficacement et clairement les compétences et qualifications acquises au cours d’un parcours. Il est conçu pour mettre en valeur l’ensemble du parcours de formation (études, expériences professionnelles, stages, expériences bénévoles, compétences linguistiques) et faciliter la reconnaissance de la mobilité. Il peut être composé des documents suivants :
✓ Le CV Europass : à remplir soi-même, il consigne les compétences et qualifications.
✓ Le passeport de langues Europass : outil d’autoévaluation qui retrace les compétences et qualifications linguistiques.
✓ L’Europass mobilité : permet de consigner les savoirs et compétences acquis pendant l’expérience de mobilité. Il a pour objectif d’accompagner la validation et la reconnaissance des compétences liées à la mobilité internationale.
✓ Le supplément au diplôme: document personnalisé rempli par l’établissement qui délivre le diplôme. Il décrit les savoirs et compétences acquis par les titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur et contribue à leur plus grande lisibilité. La rubrique 6 permet d’y intégrer des informations ayant trait notamment aux stages effectués et aux langues étudiées.
✓ Le supplément au certificat : permet de décrire les savoirs et compétences acquis en formation professionnelle.
Pour créer le passeport de compétences : europass.cedefop.europa.eu

L’exemple de la plateforme « Valorizeyourmobility »

Cette plateforme créée avec des fonds Erasmus+ vise principalement la capitalisation des acquis de la mobilité comme un moyen pour renforcer l’employabilité. Un livret de compétences et une boîte à outils permettent aux personnes engagées dans un projet de mobilité d’auto-évaluer et de capitaliser leurs compétences avant, pendant et après leur projet de mobilité.
Pour plus d’informations : yourcompetences.com/

Le projet AKI

Le projet AKI est un projet européen qui a pour but d’aider à identifier et valoriser les compétences transversales développées en mobilité internationale. Les outils mis à disposition permettent de comprendre comment les compétences transversales peuvent être développées lors d’une mobilité et mises ensuite au service de la vie professionnelle et citoyenne. Ils aident à mettre des mots sur ces expériences et à identifier les compétences développées.
Pour plus d’informations : www.aki-mobility.org/fr/projet-aki-erasmus

L’emploi store

La plateforme de services en ligne du pôle emploi propose une rubrique « international » avec notamment un serious learning « B.A.-BA retour de mobilité » qui permet d’être accompagné dans la valorisation des expériences extra- nationales : www.emploi-store.fr

Pour aller plus loin

Print Friendly, PDF & Email