Le diététicien ou la diététicienne  a pour mission de contribuer à la santé par le biais d’une alimentation équilibrée et saine. L’action de ce professionnel consiste à conseiller et guider les choix alimentaires des personnes, qu’elles soient en bonne santé ou malades, mais  il peut aussi s’adresser à des collectivités (restaurants d’entreprise, cantines scolaires) ou travailler dans le secteur agroalimentaire. Le diététicien / la diététicienne veille aussi à proposer des solutions qui correspondent aux conditions de vie, aux besoins et aux goûts alimentaires des personnes. Dans le secteur médical, les pathologies traitées sont variées : diabète, surpoids, obésité, hypertension artérielle, insuffisance rénale, troubles du comportement alimentaire, allergies et intolérances alimentaires, etc.
diététique

La formation

Les études de diététicien / diététicienne relèvent de l’enseignement supérieur paramédical de type court et mènent au diplôme de Bachelier en diététique. Cette formation est assurée par des Hautes écoles et comporte de nombreux  cours scientifiques (biologie, microbiologie, biochimie, chimie, physique, mathématiques) ainsi que  des cours liés à la santé et la nutrition. Ils sont complétés par des cours de psychologie, de communication et de la déontologie. Au total, compter 2400 à 2640h sur les 3 ans.
On y obtient en trois ans le diplôme de bachelier en diététique.

Il faut noter que la promotion sociale (formation continue en Belgique) propose aussi des formations courtes complémentaires sur des thématiques précises.

Les modalités d'admission
Afin d’intégrer le bachelier en diététique il faut être titulaire du CESS (diplôme de fin d’études secondaires belge) ou d’un équivalent européen.

A ce jour, le baccalauréat français n’est pas automatiquement équivalent au diplôme de l’enseignement secondaire belge. Il faut préalablement à l’inscription et le plus tôt possible (avant le 15 juillet), établir un dossier de demande d’équivalence.
http://www.equivalences.cfwb.be/accueil.asp

Cette filière n’est pas soumise au tirage au sort, mais il peut y avoir une sélection dans les Hautes écoles en raison de capacités limitées. L’idéal est de se rendre dans l’établissement lors des journées portes ouvertes pour bien se renseigner sur les modalités d’intégration.

L'exercice de la profession en France

S’adresser à la Direction Régionale de la Jeunesse, du Sport et de la Cohésion Sociale
(D.R.J.S.C.S.) de votre région afin de demander le dossier de demande d’autorisation d’exercice en
France. liste des DRJSCS en France sur www.drjscs.gouv.fr
Remplir le dossier et joindre un certain nombre de pièces justificatives (diplômes, programme des études suivies, attestations…).
Le dossier est étudié par une commission (4 mois d’attente maximum) qui peut donner plusieurs réponses

  • l’autorisation d’exercer en France
  • l’obligation pour le demandeur de subir des mesures de compensation avant d’obtenir l’autorisation d’exercer. Le candidat peut choisir de passer une épreuve d’aptitude ou suivre un stage

Cette procédure est gratuite.

Il conviendra ensuite de se rapprocher de l’Agence Régionale de Santé (A.R.S.) pour s’inscrire sur le registre ADELI qui rescense tous les professionnels de santé médicaux et para-médicaux.
Liste des ARS : www.ars.sante.fr

Les établissements

Les études de diététique sont enseignées dans 4 Hautes Ecoles.

– l’Institut Arthur Haulot à la Haute Ecole Lucia De Brouckère, à Anderlecht
– la Haute Ecole de la Province de Liège, à Liège qui  propose aussi une 4ème année en nutrition liée au sport.
– la Haute Ecole de la Province du Hainaut Condorcet, à Tournai
– l’Institut Paul Lambin à la Haute Ecole Léonard de Vinci, à Woluwé-Saint-Lambert

D’autres formations en nutrition plus courtes existent en Belgique ou par internet, mais elles ne donnent en aucun cas accès au titre de diététicien.

Pour plus d'informations

Union professionnelle des diététiciens de langue française :  lien vers le site de l’UPDLF
Arrêté royal du 19 FEVRIER 1997 relatif au titre professionnel et aux conditions de qualification requises pour l’exercice de la profession de diététicien  : lien