Arzt
Le titre de médecin est reconnu dans toute l’Europe, on peut exercer le métier dans n’importe quel pays de l’Union Européenne quel que soit le pays où ont été effectuées les études, sans avoir besoin d’une mise à niveau.
Le cursus de formation
Il comporte un enseignement médical général et une formation hospitalière.
Il est possible de télécharger un document descriptif de la formation et règlementation sur le site du Ministère fédéral de la Santé.
La durée des études
La durée minimale est de 6 ans et 3 mois, le cursus se termine par l’ « Approbation ».
Organisation des études

La formation pratique :

  • 3 mois de stage en soins hospitaliers et une formation de secourisme sont à effectuer – avant le début des études ou hors période de cours – avant l’examen de fin de 2ème année.
  • 4 mois de stage (« Famulatur « ) en hôpital ou cabinet médical entre l’examen de fin de 2ème année et la fin de la 5ème année (hors période de cours).
  • 1 année de stage pratique qui correspond à la 6ème année du cursus d’études.

La formation de base (2 ans) :
La formation pré-clinique de 2 ans comprend des cours théoriques et pratiques en physique, chimie, biologie, physiologie, biochimie, anatomie, psychologie et sociologie appliquées à la médecine.

La formation principale (4 ans) :
La première des 4 années de formation clinique est consacrée à un enseignement médical général, la 2ème et la 3ème années aux différentes disciplines cliniques. La 4ème année de clinique (« Praktisches Jahr « ) comprend une formation pratique de 48 semaines, à raison de 16 semaines en médecine interne (« InnereMedizin « ), 16 semaines en chirurgie et 16 semaines à choisir dans une des spécialités médicales.

Les examens d’état :
La première moitié de la « ärztliche Prüfung » est passée à la fin de la formation pré-clinique de 2 ans (« erste Abschnitt der ärztlichen Prüfung » ou « Physikum »).
La deuxième moitié de la « ärztliche Prüfung » est passée au cours de la formation principale, soit en examen final au bout des 4 années de formation, soit en plusieurs parties au cours de ces 4 années de formation (ce sont les universités qui choisissent la répartition des examens). L’«Approbation» permet à l’étudiant de s’établir professionnellement en tant que médecin. Cependant, il est préférable de poursuivre ses études dans une spécialisation ou en médecine générale.

Spécialités médicales
Il est possible de poursuivre la formation en médecine générale ou de choisir une spécialisation de la médecine, dès la formation de base et la formation principale achevées.
Pour chaque spécialité, chaque Land définit la « Weiterbildungsordung» : la durée des études d’une spécialisation donnée et les contenus.
Les différences d’un Land à l’autre ne sont cependant pas très importantes.

Durée de formation selon les spécialités
2 à 4 ans : Chirurgie
4 ans : Anatomie
5 ans : Médecine générale (Allgemeinmedizin) – Anesthésie (Anästhesiologie) – Ophthalmologie (Augenheilkunde) – Gynécologie (Frauenheilkunde und Geburtshilfe) –  ORL (HNO) – Dermatologie – Pédiatrie – Neurologie – Psychiatrie – Urologie
6 ans : Orthopédie

Lire ici le Témoignage d'un étudiant parti étudier la médecine en Allemagne après la Terminale ABIBAC

Source : https://revue-abibac.fr

J’ai aujourd’hui 22 ans et je suis étudiant en troisième année de Médecine à l’Université de Duisburg-Essen (Universitätsklinikum Essen). Après avoir obtenu mon Abibac en 2014, j’ai décidé de partir faire mes études de médecine en Allemagne.

Médecine en Allemagne, comment ça marche ?
La formation de base des médecins allemands est composée d’une formation pré-clinique et une formation clinique.
La formation pré-clinique dure 4 semestres. Elle comprend des cours théoriques et pratiques en physique-chimie, biologie, physiologie, biochimie, anatomie et psychologie/sociologie et s’achève par un examen appelé « Physikum » afin d’accéder à la troisième année et à la suite de la formation.
Pour ma part, je viens de finir la formation pré-clinique et je suis maintenant au début de ma formation clinique. La formation clinique dure quatre ans avec une année pratique (praktisches Jahr) en 5ème année.

Comment être admis en médecine en Allemagne ?
L’obtention d’une place en médecine (mais aussi pour les études de pharmacie, dentaire et vétérinaire) se fait grâce à la plateforme hochschulstart.de. Il y a trois critères principaux pour obtenir sa place :

  • 20% des places sont attribuées directement en fonction de la moyenne à l’Abitur (Abiturbestenquote)
  • 20% des places sont attribués uniquement en fonction du temps d’attente après l’Abitur (Wartezeit)
  • 60% des places sont attribuées par les universités elles-mêmes: sur examination du dossier, sur entretien ou bien sur examen (Auswahlverfahren).

En ce sens, il existe trois possibilités de candidature. Soit directement avec la moyenne de l’Abitur, la moyenne souhaitée sera de 1,0 – 1,1 par l’Abiturbestenquote, soit en attendant quelques années avant d’obtenir une place (Wartezeit).
Le plus accessible est le Auswahlverfahren, mais celui-ci est spécifique à chaque université. Il faut donc se renseigner sur les modalités imposées par l’université. Par exemple à Essen, la sélection se fait après entretien (Auswahlgespräch). Il est donc important de s’y préparer et de montrer ses motivations pour son projet d’étude.
Contrairement au système français, le PASS n’existe pas. Une fois la place obtenue peu d’étudiants ne réussissent pas leur étude, c’est un certain avantage et cela rassure beaucoup. En revanche, l’obtention des places est parfois très compliquée
Il est préférable de bien travailler son année de terminale et d’obtenir un bon Abibac quelle que soit la série.

Pourquoi j’ai choisi de faire mes études en Allemagne ?
C’est un peu par hasard que j’ai postulé pour avoir une place en médecine. Les informations sur le sujet étant limitées sur internet, je suis un peu parti à l’aventure avec pas mal de craintes et de doutes. Mais au bout de quelques mois, je me suis très vite intégré et j’ai rapidement progressé en termes d’expression orale et les examens se sont enfilés les uns après les autres.
La formation allemande est très axée sur la pratique : 3 mois de stages hospitaliers sont obligatoires pour passer le « Physikum » ainsi qu’un stage d’initiation aux premiers secours.
Il y a aussi beaucoup de travaux pratiques dans les différentes matières, notamment les « Präparierkurs » en Anatomie. C’est une étape importante de la formation allemande et permet d’acquérir de très bonnes bases en anatomie.
D’autre part, l’université offre une ouverture européenne assez intéressante et beaucoup d’étudiants partent en Erasmus dont l’une de nos universités partenaires. La recherche est aussi un point fort, il est possible pour chaque étudiant avant l’approbation de soutenir une thèse soit statistique, clinique ou bien expérimentale.

La vie étudiante en Allemagne, ça donne quoi ?
Très agréable pour ma part, mais cela varie en fonction des villes. L’université offre beaucoup de possibilités d’activité, notamment du sport, des excursions ou bien encore de la musique.
En médecine, il y a quand même une charge de travail non négligeable mais on peut très bien faire des activités à coté sans soucis !
Les résidences universitaires proposent des loyers assez abordables, et on peut vivre très bien avec une bourse modeste. Pour ma part, je vis en WG dans le centre de Essen et je travaille aussi à temps partiel à l’université pour le centre de maladies rares.
La plupart des universités proposent aussi le « Semesterticket » qui permet aux étudiants d’utiliser tous les transports régionaux ou locaux. Cela permet de pouvoir découvrir les différents coins de la région et de partir se balader le week-end.

Quelques conseils ?
Avant tout, il faut maîtriser l’allemand mais surtout aimer vivre en Allemagne. Il ne faut pas avoir peur de se lancer dans un projet allemand, recueillir le maximum d’infos sur l’université envisagée mais surtout être motivé car les études sont un peu longues.
Beaucoup ne connaissent pas forcément les opportunités outre-Rhin et très peu d’élèves de l’Abibac franchissent le pas vers l’Allemagne. Je trouve que cela est vraiment dommage sachant que chacun sort du lycée avec l’Abitur en poche.

Petits mots de la fin :
J’aimerais remercier l’ensemble de l’équipe de l’Abibac de mon lycée d’origine sans qui mon projet n’aurait pas forcément pu aboutir.
J’encourage tous les futurs AbiBacheliers, mais aussi ceux qui se sont peut-être mal orientés ou bien qui n’ont pas trouvé leur voie en France, à ne pas avoir peur de franchir le Rhin et d’aller découvrir les opportunités d’étude en Allemagne.

Certaines universités mettent l’accent sur la formation pratique, afin de rapprocher la théorie de la pratique dans les études de médecine : Aachen, Berlin, Bochum, Heidelberg, Köln et Witten/Herdecke.
Plus de renseignements sur le site de l’éditeur médical Thieme.

Contextes possibles pour un étudiant français
Faire la totalité de ses études en Allemagne :
L’admission à une université de médecine sera prononcée comme pour d’autres filières universitaires soumises au numerus clausus par un organisme centralisateur pour les admissions, Hochschulstart qui prend en compte divers critères d’admission qui peuvent varier d’un établissement à un autre : la note moyenne du baccalauréat, la note obtenue dans certaines matières spécifiques, le temps d’attente depuis la première demande d’admission… Certaines universités demandent en plus le score obtenu à la passation d’un test spécifique pour entrer dans les études médicales (TMS test)…
Faire une partie des études médicales en Allemagne :
Quand on a déjà commencé un cursus d’études en France, il faut adresser sa candidature à l’ »Auslandsamt » de l’université convoitée : un cursus d’une ou de deux années en Allemagne ne pose pas de grosses difficultés. Il est nécessaire de s’assurer des conditions de retour dans le cursus français auprès de son université d’origine.
Terminer en Allemagne des études de médecine commencées en France :
Il faut d’abord faire valider ses études (Studium anerkennen lassen ) auprès du Landesversogungsamt Nordrhein Westfallen :
Landesprüfungsamt für Medizin und Pharmazie
Postfach 300663
D 40406 DÜSSELDORF
Cette procédure ne pose pas de difficultés majeures.
Il faut ensuite s’inscrire à l’université de son choix (Sich immatrikulieren lassen).
 
Faire des études de médecine spécialisée en Allemagne (Fachartztausbildung ) :
Cela est possible après avoir accompli ses études de médecine en France.
En principe, il n’y a pas plus de difficultés pour accéder à une spécialisation médicale pour un étudiant français que pour un étudiant allemand. Pour entreprendre une spécialisation médicale en Allemagne, un étudiant français ayant achevé ses études de médecine devra d’abord demander : une « Berufserlaubnis » ou une « Approbation » auprès de la « Approbationsbehörde » du « Regierungspräsidium ».
« Approbation  » ou « Berufserlaubnis  » ne sont pas difficiles à obtenir (délai : environ 15 jours ). Il faut notamment justifier de sa qualité de citoyen de l’Union européenne ainsi que de l’accomplissement des études de médecine.
Remarque : différence entre « Approbation » et  » Berufserlaubnis  » :

  • « Approbation  » : elle confère les mêmes droits qu’à un allemand ; l’autorisation d’exercer est illimitée dans le temps et valable sur tout le territoire allemand, y compris en libéral.
  •  » Berufserlaubnis  » : elle est donnée pour une durée limitée, un lieu précis et exclut l’exercice en libéral.

Une fois que l’étudiant français a sa « Berufserlaubnis » ou « Approbation », il fait acte de candidature « normales Bewerbungsverfahren » auprès des hôpitaux pour un « Assistentenplatz » (il n’y a pas de concours ). Quelquefois ces places sont difficiles à obtenir.

Pour en savoir plus

Le descriptif du métier et des études, lieux de formations, réglementation, adresses et liens utiles sur le site BERUFENET. La Chambre professionnelle des médecins : Bundesärztekammer (Arbeitsgemeinschaft der Deutschen Ärztekammer), Postfach 41 02 20, D 50862 Köln

Le Ministère de la Santé allemand pour toute la règlementation et les réforme en cours.