La formation d’instituteur(trice) primaire en Belgique dure 3 ans et se déroule dans les Hautes Ecoles.
Contrairement à la France, les formations d’instituteurs en préscolaire (maternelle) et en primaire consistent en deux parcours d’études différents.

Formation
Instituteur préscolaire
Pour devenir instituteur préscolaire il n’existe qu’une seule filière de formation qui a lieu dans des Hautes Ecoles. Ces études durent trois ans pour obtenir au terme de la formation le Bachelier instituteur « section normale préscolaire ». Ce Bachelier est ouvert aux personnes détentrices du CESS ou diplôme équivalent (diplôme de fin d’études secondaires) ou aux personnes ayant réussi l’examen d’admission en Haute Ecole.
L’enseignement normal préscolaire comprend une formation générale (philosophie, communication, vie économique et culturelle, etc.), une formation spécialisée (français, mathématiques, sciences, éducation plastique, musicale et à la santé, informatique, etc.) et une formation didactique comprenant des activités d’application et des stages.
Il existe la possibilité pour les diplômés d’effectuer un an de formation supplémentaire afin de pouvoir exercer en école primaire.
Actuellement il y a des travaux de réforme de la formation.[_/su_spoiler]

Instituteur primaire
Pour devenir instituteur primaire, il n’existe qu’une seule filière de formation qui a lieu dans les Hautes Ecoles. Ces études durent trois ans pour obtenir au terme le bachelier instituteur « section normale primaire ». Ce bachelier est ouverts aux personnes détenteurs du CESS ou diplôme équivalent (diplôme de fin d’études secondaires) ou aux personnes ayant réussi l’examen d’admission en Haute Ecole.
Au programme : connaissances pédagogiques, socioculturelles, socioaffectives et relationnelles, psychologie mais aussi des connaissances disciplinaires et des périodes de stages. [_/su_spoiler]

Conditions d’admissions et inscription
Ces formations sont ouvertes aux titulaires du Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur belge (CESS) et aux titulaires d’un diplôme étranger reconnu équivalent au CESS
Les titulaires d’un diplôme de fin d’enseignement secondaire supérieur belge (CESS, Abschlusszeugnis der Oberstufe des Sekundarunterrichts, Diploma van secundair onderwijs) ont accès de plein droit à l’enseignement supérieur. Les citoyens européens qui ont obtenu un certificat étranger de fin d’enseignement secondaire doivent en demander l’équivalence officielle auprès du service des équivalences pour avoir accès à l’enseignement supérieur avant le 15 juillet, date impérative : www.equivalences.cfwb.be
Cette procédure est tout à fait distincte de l’inscription auprès des établissements mais elle s’effectue en parallèle ; il ne s’agit pas d’une procédure de sélection mais d’une démarche administrative.

Renseignez-vous ensuite auprès de chaque Haute Ecole, le plus rapidement possible, car l’accès y est limité à un certain nombre d’étudiants du fait de leurs capacités d’accueil. Demandez donc les conditions d’accès, le nombre de places disponibles et les critères fixant le choix des dossiers admis.

Exercice de la profession en France

En aucun cas la possession du diplôme belge d’instituteur(trice) primaire ne peut remplacer la
réussite au CRPE français (Certificat de Recrutement des Professeur des Ecoles).
Le diplôme belge reconnu d’un niveau BAC+3 permettra une admission en Master MEEF 1er degré dans un ESPE.

Pour plus d’informations

Septembre 2015

Print Friendly, PDF & Email