La formation d’audio prothésiste/audiologiste se déroule dans un établissement d’enseignement supérieur non universitaire en Belgique appelé Haute Ecole.
Les deux professions sont enseignées dans le même cursus en Belgique. Pourtant, concrètement, l’audiologiste traitera plutôt la problématique de la surdité, de son diagnostic et de son évaluation quand l’audioprothésiste gèrera l’appareillage et son adaptation au patient.

Cette formation professionnelle relevant de l’enseignement supérieur dure 3 ans et est sanctionnée par un baccalauréat professionnel en audiologie.

Un établissement de formation :
Institut libre Marie Haps
Service des inscriptions
249 chaussée de Wavre
1050 Bruxelles

Prendre contact avec l’établissement pour s’informer sur les modalités d’inscription.
Les bacheliers français doivent en parallèle effectuer les démarches pour demander l’homologation de leur diplôme de baccalauréat au service des équivalences, à l’adresse suivante:
www.equivalences.cfwb.be

Attention, depuis le 25 avril 2013, l’admission dans cette filière d’études est visée par la procédure s’appliquant aux « non-résidents » belges, c’est à dire la limitation du nombre d’inscrits non belges à 30% maximum. Un tirage au sort est appliqué lorsque la demande d’inscription d’étudiants extérieurs dépasse ce quota. A la rentrée 2018, 16 places étaient accordées aux non-résidents pour 31 demandes. (A titre de comparaison, à la rentrée 2017, il y avait 18 places pour 44 demandes)

Pour demander une autorisation d’exercer comme audioprothésiste en France, il convient de se rapprocher  de la Direction Régionale de la Jeunesse, du Sport et de la Cohésion Sociale (D.R.J.S.C.S.) de la région où l’on souhaite exercer pour demander un dossier de demande d’autorisation d’exercice en France.
Remplir le dossier et joindre un certain nombre de pièces justificatives (diplômes, programme des études suivies, attestations…).
Le dossier est étudié par une commission (4 mois d’attente maximum) qui peut donner lieu à plusieurs réponses :

  • l’autorisation d’exercer en France
  • l’obligation pour le demandeur de subir des mesures de compensation avant d’obtenir l’autorisation d’exercer. Le candidat peut choisir de passer une épreuve d’aptitude ou suivre un stage

Cette procédure est gratuite.
Liste des DRJSCS : www.drjscs.gouv.fr
Il conviendra ensuite de se rapprocher de l’Agence Régionale de Santé (A.R.S.) pour s’inscrire sur le registre ADELI qui recense tous les professionnels de santé médicaux et paramédicaux.
Liste des ARS : www.ars.sante.fr

EGL0918

Print Friendly, PDF & Email