En Juin 2016, le ministère de la Santé belge avait refusé que les psychomotriciens soient reconnus en tant que professionnels paramédicaux. En Belgique, ils peuvent donc travailler dans le champ de la prévention – éducation et donc intervenir auprès d’enfants, de personnes âgées et de personnes porteuses d’un handicap. Les écoles fondamentales ordinaires, les écoles spécialisées, les maisons de repos et de soins, les services d’aide précoce ou d’aide à l’intégration, les centres de jours et certaines associations sont des exemples parmi d’autres de lieux ouverts à la profession. Cependant,  pour déposer un dossier d’autorisation d’exercice en France après des études suivies en Belgique, les diplômés se heurtent à un obstacle.
(pour plus de précisions, se reporter au paragraphe ci-dessous : « l’exercice de la profession en France »)


Formation

Modalités d'admission

L'exercice de la profession en France

En savoir plus

EGL0718

 

Print Friendly, PDF & Email