L’exercice de professions médicales et paramédicales en France :

La législation communautaire avait prévu une reconnaissance automatique des diplômes, par l’application de Directives sectorielles pour quelques professions seulement, relevant essentiellement du domaine médical ou paramédical. La Directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles a renouvelé la précédente législation en vigueur. Cette Directive n’établit pas quant à elle un régime de reconnaissance automatique des diplômes, le migrant pouvant être soumis à des « mesures compensatoires » afin de pouvoir exercer dans le pays d’accueil, en cas de différences substantielles constatées entre la formation qu’il a reçue et celle requise.

A savoir :

Pour les formations dispensées en anglais, une vérification du niveau dans cette langue est toujours assurée au moment de la candidature (résultats de tests à fournir, certificats, entretien en anglais…).

Mise en garde :

Dans le cas de certains pays, des services commerciaux proposent un accompagnement dont il nous est impossible de garantir la qualité mais qui n’est nullement obligatoire et pas toujours facilitateur…

Attention aux différences quant à la durée des formations entre la France et certains pays. Au retour en France pour exercer, des mesures de compensation plus ou moins contraignantes sont à prévoir.

Informations sur la démarche à suivre pour pouvoir exercer en France avec un diplôme européen : lien

Allemagne


En langue allemande
Déroulement de la formation :
La formation peut se faire soit en école professionnelle, soit à l’université. À l’issue du diplôme universitaire, il y a la possibilité de commencer une activité professionnelle mais aussi d’obtenir un master de troisième cycle avec la possibilité ultérieure d’un doctorat. Dans les écoles professionnelles, le déroulement de la formation reste quasi identique même si la dénomination peut changer, avec à chaque fois l’intégration d’un stage qui peut s’effectuer dans différents services hospitaliers. Pendant ce stage, les horaires s’adaptent aux horaires locaux du lieu de stage. Ainsi le stage ayant lieu en service hospitalier ; il est possible de travailler, le week-end ou encore suivant les horaires de nuit. Ce stage peut être effectué en France notamment, et ce particulièrement pour les étudiants habitant les régions frontalières entre l’Allemagne et la France.
Durée des études
: 3 ans en École professionnelle (titre professionnel reconnu par l’État) ou en 3 ou 4 ans à l’université (titre de  Bachelor), possibilité de compléter le bachelor avec un master.
Titre obtenu : Physiotherapeut / Physiotherapeutin
Frais d’inscription/scolarité : il existe des frais d’inscription pour ce qui concerne les Écoles (à payer annuellement ou mensuellement). Les tarifs varient et peuvent être consultés sur les sites des Écoles.
Admissions : candidatures directes auprès des établissements de formation. Pour les études en écoles professionnels un niveau 2nde peut être suffisant (sauf modalités spécifiques de certains établissements de formation), pour les Bachelor dispensés à l’université il sera demandé un diplôme de fin d’études secondaires (bac).
Lieux de formation :  classés par Länder, cliquer ici.
Plus d’informations :

  • sur le site physio.deutshland
  • le portail allemand sur la kinésithérapie
  • le site des métiers de l’agence allemande pour l’emploi « BERUFENET » préciser « Physiotherapeut » pour avoir le descriptif du métier, les contenus des formations, les adresses professionnelles…

Belgique


Durée des études : 4 ans dispensés en Haute École ou à l’Université, il s’agit d’un enseignement supérieur de type long.
Titre obtenu : en Haute École : Bachelier de transition en kinésithérapie (3 ans), suivi d’un Master professionnalisant en kinésithérapie (1 an) et à l’Université : Bachelier de transition en Sciences de la motricité, parcours Kinésithérapie et Réadaptation (3 ans), complété par un Master de même appellation, le plus souvent en 1 an (parfois 2 ans pour une orientation recherche, vers la préparation d’un Doctorat).
Admission : l’admission en Haute école et à l’Université n’est pas de droit, chaque établissement offre un nombre limité de places pour les « non-résidents belges », se limitant à 30 % maximum de la totalité des places disponibles. La procédure est la suivante :

  • Avant le 15 juillet : demande d’équivalence du baccalauréat français
  • Pendant une période de 3 jours en août, déposer son dossier complet dans l’établissement choisi, Haute École ou Université  (l’étudiant ne peut se présenter qu’auprès d’une seule institution et pour un seul cursus visé par le décret).
  • Exceptionnellement en 2020, le dépôt des dossiers a été prévu en ligne sur le site de l’établissement choisi. Pour 2021 tout ou partie des établissements est susceptible d’utiliser cette même procédure. Les jours de dépôt de dossier seront les 19, 20 et 23 août 2021. En savoir +

Dans les premiers jours de septembre :

  • Tirage au sort des étudiants non-résidents admis (pour 30 % des capacités d’accueil) et communication des résultats sur le site de l’établissement.
  • Enfin pour les admis : inscription auprès de l’établissement d’accueil.
    Frais d’inscription/scolarité
    : 835€ par an à l’université, entre 350 et 450€ en Haute école.

Plus d’informations : consulter la page dédiée aux études de kinésithérapie en Belgique sur notre site.

Remarque : l’Université Libre de Bruxelles (ULB) enseigne l’ostéopathie dans le cadre d’un parcours spécialisé du Bachelier en sciences de la motricité.

Bulgarie


Un programme en anglais
Durée des études
: 4 ans
Titre obtenu : Bachelor of Physiotherapy (BSc)
Frais d’inscription/scolarité : 12 000€
Admissions : sur dossier scolaire (60%) + examen en biologie, chimie et anglais. Candidatures jusqu’au 31 juillet 2021.
Lieu de formation : National Sports Academy (NSA)
Plus d’informations
: sur le site de l’université

Espagne


En espagnol dans les universités publiques – certains cursus partiellement en anglais et en français dans le privé
Durée des études
: 4 ans à l’Université.
Titre obtenu : Grado en Fisioterapia.
Admission : elle suit la procédure classique concernant l’entrée à l’Université en Espagne (pour plus d’informations consulter la page Euroguidance « Etudier en Espagne »). Contacter l’établissement de formation choisi, bien se renseigner sur les modalités d’admission propres à l’établissement, et se pré-inscrire dans les délais impartis et effectuer une demande d’accréditation des études que vous avez suivies, auprès de l’UNED, l’Université à distance, et vous inscrire si nécessaire aux PCE. Ces épreuves peuvent se passer en France dans le Lycée espagnol Luis Buñuel de Neuilly sur Seine en région parisienne.
Lieux de formation
: la liste des établissements est disponible sur le site du Ministère de l’Éducation espagnol, ainsi que la « Nota de corte », c’est-à-dire la note du dernier inscrit l’année d’avant, ce qui indique le niveau de sélection (cocher « grado » puis dans le domaine de la santé « fisioterapia »).
Frais de scolarité : entre 500 et 1500€ dans les universités publiques, entre 5000 et 15000€ dans les universités privées

Des cursus sont proposés en anglais dans quelques établissements à Barcelone/Gérone (association inter-universitaire publique/privée) et à Madrid (privé), et en français, à Madrid (privé). Les stages quant à eux s’effectuent en espagnol dès la deuxième année. Ces formations attirent souvent les étudiants ayant des difficultés à s’inscrire ou à réussir leurs études en France. Ces établissements appliquent des frais de scolarité élevés.

Attention : certains organismes privés commerciaux tentent de surfer sur la vague des études à numerus clausus en France et souhaitent attirer des étudiants français recalés. Bien réfléchir et se renseigner minutieusement avant d’entreprendre des études avec ces institutions.

A noter aussi : un certain nombre de services commerciaux proposent un accompagnement pour l’entrée dans des formations médicales et paramédicales. Il nous est impossible de garantir la qualité de ces services qui ne sont nullement obligatoires, pas toujours facilitateurs et qui parfois limitent même le champ des possibles…

Finlande


Une formation en anglais
Durée des études : 3 ans 1/2
Titre obtenu : Bachelor of Health Care, Physiotherapy (Fysioterapeutti AMK).
Frais de scolarité : pas de frais de scolarité
Admission : candidature au mois de janvier sur www.studyinfo.fi. Un examen (écrit + entretien) est ensuite à passer en ligne au cours du mois d’avril.
Test d’anglais à présenter (IELTS : 6.0, TOEFL : 79, CAE, CECR : C1…).
Lieu de formation : Satakunta University of Applied Sciences à Pori.
Plus d’informations : sur le site de l’Université.

France


En français
Durée des études : 5 ans en Instituts de formation de masso-kinésithérapie (IFMK) – une année de sélection et 4 ans de préparation
Titre obtenu : Diplôme d’état de masseur-kinésithérapeute.
Admission : l’année de sélection correspond à une 1ere année universitaire : licence avec option « accès santé », parcours spécifique accès santé (PASS), L1 Staps, L1 biologie… sur le portail national Parcoursup
Lieux de formation : 49 établissements dont 23 publics, à retrouver sur le site de l’Onisep.
Plus d’informations :
  • sur le site Onisep
  • sur le site de la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs FFMKR

Irlande


En anglais
Durée des études
: 4 ans
Titre obtenu : Bachelor of science of physiotherapy.
Frais d’inscription : compter autour de 3000/3500 € pour les ressortissants communautaires.
Admission : par la procédure centralisée CAO pour la majorité des établissements, sinon contacter l’établissement.
Lieux de formation : sur la base de données Qualifax dans « search courses ».
Plus d’informations : consulter la « Irish society of chartered physiotherapists« .

Italie


En italien
Durée des études : 3 ans
Titre obtenu : Laurea de fisioterapia.
Frais d’inscription : le coût de l’inscription dans les Universités publiques est de 1 400 € en moyenne (mais dépend aussi des revenus familiaux).
Admission : sur concours (numerus programmato).
Lieux de formation : pour trouver les établissements, consulter la base de donnée sur le lien : www.universitaly.it et choisir dans le menu déroulant Laurea primo livello «professioni sanitarie della riabilitazione (L/SNT2) ».

Luxembourg


Une seule formation dans une université privée dispensée en anglais
Durée des études : 5 ans.
Titres obtenus : Bachelor of science in Physiotherapy et Master of science in Physiotherapy.
Frais d’inscription : 550 € de frais d’inscription puis 750 € par mois.
Admission :  sur test et entretien. Deux rentrées : en avril et en octobre.
Lieux de formation : LUNEX

Pays-Bas


3formations en anglais
Durée des études :  4 ans à Fontys et Hanze – 3 ans à l’European school of physiotherapy (programme intensif correspondant à 240 ECTS – prévoir 53 h de travail/semaine).
Titre obtenu : Bachelor of sciences in physiotherapy.
Frais d’inscription : 1084 € la 1ère année pour ressortissants UE, puis 2168 €/an (Fontys et Hanze) et 2 096 €, puis 3 168 €/an (European school of physiotherapy).
Admission :  inscriptions à partir du portail Studylink avant le 15 janvier pour Hanze et l’European school of physiotherapy (nom du programme : Opleiding tot fysiotherapeut) – avant le 15 mai pour Fontys (nom du programme : B Opleiding tot fysiotherapeut – B Physiotherapy english stream).
L’ESP organise une journée de sélection (120 places) en plus de la procédure Studylink, avec deux entretiens et un examen écrit (QCM à partir d’un texte portant sur l’anatomie, la biomécanique et/ou la physiologie).
Lieux de formation : Fontys (University of applied sciences à Eindhoven) – Hanze (University of applied sciences de Groningen) – European school of physiotherapy (Amsterdam University of applied sciences).

Pologne


2 formations en anglais
Durée des études : 5 ans.
Titre obtenu : Master’s degree of physiotherapy
Frais d’inscription : 3100€ à Lublin et environ 10 000€ à Poznan
Admission : sur dossier et entretien en biologie + lettre de recommandation. Candidatures jusqu’à fin juillet. Niveau B2 en langue requis (6.0 à l’IELTS)
Lieu de formation : Université de Poznan, Université Vincent Pol à Lublin

Portugal


En portugais, et 2 formations partiellement en français
Durée des études : 4 ans (240 ECTS).
Titre obtenu : Licenciatura em Fisioterapia dans des Instituts polytechniques ou certaines Universités.
Frais d’inscription : Les frais d’inscription sont déterminés par chaque établissement et varient d’une filière d’études à l’autre, compter autour de 700 €/an dans les établissements publics et de 3 500 à 5 000 €/an dans les établissements privés.
Admission : pour pouvoir postuler il faut avoir obtenu un Baccalauréat Scientifique (S) ou avoir présenté la spécialité Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) à l’épreuve nationale du Baccalauréat.Conformément au processus de sélection établi par la DGES  les candidats admis sont ceux qui ont les meilleurs Moyennes d’Admission selon le nombre de places (Numero de vagas) accordées chaque année par le Ministère de l’Enseignement Supérieur portugais. L’admission est donc sélective. Plus d’informations sur notre page Euroguidance « Étudier au Portugal » (rubrique « Admissions »).
Lieux de formation : Pour rechercher les formations dispensées en portugais.
Par ailleurs, deux établissements privés proposent une formation qui débute en français en première année, avec en parallèle des cours de langue portugaise. Ensuite à partir de la deuxième année, tous les enseignements sont dispensés en portugais :
CESPU près de Porto (Institut coopératif polytechnique) : 80 places en classe francophone en première année sur les campus de Gandra et Famalicao.
EGAS MONIZ  (École de santé) près de Lisbonne : 40 places en classe francophone en première année sur le campus de Monte de Caparica.
Coût des études : autour de 5 000€/an (plus cher la 1ère année, comprenant stage intensif et cours de portugais durant l’année).
Remarque :
il est possible de préparer une Licence en Ostéopathie, dont la 1ère année est en français, auprès du CESPU. Cet établissement propose aussi un double cursus unique de 4 ans en Kinésithérapie + 2 ans en Ostéopathie ou de 4 ans en Ostéopathie + 3 ans en Kinésithérapie permettant d’avoir le double diplôme de Licence en 6 ans ou 7 ans.

République Tchèque


2 formations en anglais
Durée des études :  3 ans.
Titre obtenu : Bakalářského fyzioterapie.
Frais d’inscription : pas de frais d’inscription à prévoir.
Admission
: Test d’entrée en biologie et chimie (annales et exercices sur le site de l’Université).
Lieux de formation
: Université Masaryk de Brno, Charles University de Prague

Royaume-Uni


En anglais
Durée des études
: 3 ans à l’Université.
Titre obtenu : Bachelor of science in physiotherapy.
Frais d’inscription : certaines universités appliqueront encore, à la rentrée 2021, des frais d’inscription spécifiques pour étudiants de l’UE (9 250£). Sinon compter autour de 14 000£/an.
Admission : les candidatures se font via le portail UCAS.
Lieux de formation : sur le site UCAS  sélectionner « Courses » puis taper « physiotherapy ».

Suisse


En français
Durée des études : 3 ans pour les titulaires d’un diplôme secondaire supérieur dans le domaine Santé/social, 4 ans (1 année préparatoire en plus) pour les titulaires d’un diplôme secondaire général (Maturité gymnasiale suisse)
Titre obtenu : Bachelor of science en physiothérapie.
Frais d’inscription/scolarité : 150 CHF (~135 €) de frais d’inscription, puis 500 CHF par semestre (~ 450 €) + des frais propres à chaque école (se renseigner sur leurs sites internet).
Admission : avec le Baccalauréat général français obtenu dans certaines conditions – avec une moyenne d’au moins 14/20 (bac ES) ou 10/20 (Bac S ou L spécialité maths) – le lycéen peut s’inscrire en « Modules complémentaires santé » qui est une année préparatoire. Les Bacheliers L n’ayant pas suivi l’enseignement de spécialité en mathématiques ne peuvent se porter candidats. Dans le cadre du nouveau Baccalauréat français les conditions sont les suivantes : avoir obtenu au moins 12/20 au Bac général. De plus : avoir suivi la Spécialité « Mathématiques » ou l’option « Mathématiques complémentaires » + la Spécialité « Sciences de la vie et de la terre » ou la spécialité « Physique Chimie ». Les inscriptions aux « Modules complémentaires santé » sont à effectuer de janvier à fin février ou jusqu’à fin mai en fonction des écoles. Puis pour l’entrée en Bachelor l’inscription est commune à toute la filière et le candidat ne peut déposer un dossier que dans une seule des trois écoles, de janvier à fin février. L’accès au Bachelor est soumis à un examen qui se déroule au mois de mars. Le programme est indiqué sur le site des écoles.
L’inscription à l’examen coûte CHF 150, soit environ 135 €. Le candidat doit :
– Être titulaire d’un Baccalauréat d’enseignement général (pour les candidats français) ou présenter un niveau de l’enseignement supérieur validé et conforme aux mesures de compensation indiquées.
Si le candidat a un diplôme supérieur au Bac et surtout une expérience dans le domaine paramédical, il pourra s’inscrire directement aux épreuves de régulation.
Le dossier, les dates, les procédures de sélection sont très bien expliquées sur le site web de la HES de Genève.
Lieux de formation
: en Suisse occidentale, trois HES proposent cette formation : celle de Genève , celle du canton de Vaud , celle du Valais. L’enseignement à l’HES du Valais est bilingue français/allemand.
Coût des études : à titre d’exemple, à la Haute école de santé du Vaud, les frais d’études pour les non contribuables du canton s’élèvent à CHF 16.482 pour l’année « Modules complémentaires santé », soit 15.000 € environ.
Puis pour les années de Bachelor, à 500 CHF par semestre (~ 450 €) + des frais propres à chaque école (se renseigner sur leurs sites internet).
Remarque : Toutes les écoles ont un nombre de places très limité (autour de 30 par an). L’accès est devenu très difficile pour les non ressortissants suisses.
Genève : environ 30 places chaque année.
Valais : environ 40 places.

Autres pays :


Chypre : uniquement en grec. Plus d’informations sur le site de la European University Cyprus

Danemark : uniquement en danois. Plus d’informations sur le site de l’université de Copenhague

Malte : en anglais et en maltais. Plus d’informations sur le site de l’Université de Malte

Suède : un Master de spécialisation en anglais après un premier cycle en kinésithérapie « Master en physiothérapie avec spécialisation en médecine comportementale dans le domaine de la santé et du bien-être social ». Plus d’informations sur le site de l’université.