Dans un pays francophone ? Actuellement, la Belgique a restreint le contingent d’étudiants francophones par l’application d’un quota (30% de non-résidents) mais cela reste malgré tout une possibilité. En Suisse et au Québec l’accès à ce type d’études est définitivement fermé aux Français.
Dans un autre pays d’Europe ? La profession de médecin est une profession strictement réglementée et régie par des directives européennes dites « sectorielles ». Ces directives harmonisent les conditions de formation minimale et prévoient aussi leur reconnaissance dans l’Espace économique européen et en Suisse en lien avec leurs représentants professionnels. Avant de s’aventurer dans une poursuite d’études médicales à l’étranger, il ne faut pas oublier que ces études sont complexes, scientifiques et exigent la parfaite maitrise de la langue pour réussir. Dans tous les pays, ces cursus subissent un système de quotas limitatif. Enfin, les études médicales sont longues, elles ont un coût qu’il faut anticiper afin d’étudier dans de bonnes conditions.
Dernière chose à intégrer, des études commencées à l’étranger doivent impérativement être menées jusqu’à leur terme c’est à dire l’obtention du diplôme. De nombreux étudiants partis se former en Europe reviennent passer les ECNi en fin de 6ème année pour suivre leur 3ème cycle en France.
-> Consulter le rapport « Les étudiants européens en 3ème cycle en France » (2019)
A compter de 2024, de nouvelles épreuves remplaceront les ECNi en se basant sur de nouvelles modalités pour vérifier les connaissances –dont certaines jugées essentielles à maîtriser– (50%), les compétences acquises –présentation d’un portfolio et soumission à des »examens cliniques objectifs et structurés »– (40%) et le parcours individuel (10%).
Remarque
L’exercice des professions médicales et paramédicales en France : la législation communautaire avait prévu une reconnaissance automatique des diplômes par l’application de directives sectorielles pour quelques professions relevant essentiellement du domaine médical ou paramédical. La directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles a renouvelé la précédente législation en vigueur. Ces directives n’établissent pas un régime de reconnaissance automatique des diplômes, le migrant pouvant être soumis à des « mesures compensatoires » en cas de différences substantielles constatées entre la formation qu’il a reçue et celle requise afin de pouvoir exercer dans le pays d’accueil.
Dans tous les cas l’inscription auprès du Conseil de l’Ordre est obligatoire.

Allemagne


Programmes uniquement en langue allemande.
Durée des études : 6 ans minimum, puis spécialisations.
Titre obtenu : Staatsexamen
Admissions : L’admission dans une université publique de médecine sera prononcée comme pour d’autres filières universitaires soumises au numerus clausus par Hochschulstart. Cet organisme national attribue une place dans un établissement pour les études : la sélection des candidats tient compte de plusieurs critères : notes obtenues au baccalauréat, temps d’attente, et parfois des épreuves de sélection.
Lieux de formation : 32 établissements publics et 1 privé.
Plus d’informations : sur notre page dédiée aux études de médecine en Allemagne.

Autriche


Programmes enseignés en allemand.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Admissions : admissions sur concours. Restriction des admissions pour les études de médecine et de soins dentaires: 75 % des places sont réservées aux détenteurs d’un diplôme de fin d’études autrichiens, 20 % aux détenteurs d’un diplôme d’un autre état membre européen et 5 % aux détenteurs d’un diplôme émanant d’un pays hors UE.
Lieux de formation : universités de Graz, de Vienne, Innsbruck, Krems an der Donau (Karl Landsteiner Privatuniversität), Linz (Universität Johannes Kepler), Nürnberg.

Belgique


En Belgique francophone :
Durée des études : 6 ans, puis spécialisation (total de 9 à 12 ans).
Admissionsfaire une demande d’équivalence du Baccalauréat auprès du Service des équivalences avant le 15 juillet précédent la rentrée, s’inscrire à l’examen d’entrée organisé en juillet et en septembre (prévoir l’inscription 1 mois 1/2 avant), passer l’examen + le réussir + se trouver classé parmi les 30% des non-résidents ayant le mieux réussi.
Plus d’information sur le concours : ARES (Académie de recherche et d’enseignement supérieur) Lieux de formation :  Université de Mons (UMons), Université de Namur (UNamur), Université de Liège (ULg), Université catholique de Louvain (UCL), Université libre de Bruxelles (ULB)
Plus d’informations : sur notre page dédiée aux études de médecine en Belgique.

Croatie


Il existe deux programmes enseignés en anglais à la faculté de médecine de Zagreb et de Split.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Frais de scolarité : 12 000€ par an
Nombre de places : 50 places à Zaghreb, 60 à Split (30 totalement en Croatie, 30 qui font les trois premières années en Croatie et 30 en Allemagne)
Procédures d’admission et d’inscription : la sélection se fait sur les résultats scolaires du lycée, les notes obtenues au baccalauréat ainsi qu’une évaluation écrite en biologie, chimie et physique à Zaghreb.
Un résultat minimum de 500 au TOEFL papier, de 170 à la version sur ordinateur ou de 6 au IELTS est requis. Les tests de langue de Cambridge et d’Oxford sont également acceptés.
Il est nécessaire de faire reconnaitre son diplôme de fin d’études secondaires (procédure qui dure environ 2mois) avant l’inscription.Candidatures au mois de juin.
Plus d’informations sur le cursus de l’Université de Zaghreb et sur le cursus de l’Université de Split

Bulgarie


La majorité des universités bulgares présentant un diplôme de médecine, offrent la possibilité de le faire en anglais. Des cours intensifs de bulgares sont données les trois premières années afin de pouvoir réaliser ses stages dès la 4ème année en Bulgarie.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations. Organisé en 3 étapes commençant par les matières générales et scientifiques. La clinique est abordée à partir de la 3ème année.
Admissions : sur examen d’entrée en anglais de biologie et de chimie a lieu en septembre. Inscriptions de juillet à septembre.
Lieux de formation : Sofia medical universityVarna medical universityPlovdiv medical university, Pleven medical university, Trakia medical university, Sofia University St. Kliment Ohridski
Frais de scolarité : entre 7500€ et 8200€ selon l’université
Plus d’informations : sur les sites des universités et sur le site Study In Bulgaria qui a une page dédiée aux études médicales.

Chypre


Un programme en anglais à l’Université Européenne de Chypre (privée).
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Admissions : inscription en ligne – le dossier comporte une lettre de recommandation ainsi qu’un « personal statement ».
Prérequis : 550 au minimum au TOEFL 550 ou 6,5 à l’IELTS.
Lieu de formation : Nicosie
Frais de scolarité : 1100€ au moment de l’inscription + des frais par heure de cours.
Plus d’informations : sur le site de l’université.

Estonie


Une formation en anglais dispensée à l’université de Tartu.
Durée : 6 ans, puis spécialisations.
Admissions : Inscription du mois de janvier au mois d’avril, résultats annoncés en juin. Pour postuler il faut être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent et obtenir un score minimum de 640 au SAT en biologie. Les résultats aux SAT comptent pour 50% et la lettre de motivation pour les 50% restants.
Frais de scolarité : 12 000€ l’année.
Plus d’informations : sur le site de l’université.

Espagne


Programmes en espagnol et en anglais à l’Université de Valence (publique), et à l’Université Cardenal Herrera (Valence) et l’Université de Navarre (privées)
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations (de 3 à 5 ans).
Titre obtenu : Grado en Medicina.
Admissions : l’admission est très sélective. Ce sont les Universités qui fixent leurs propres conditions d’admission. Le plus souvent, l’admission dépend des résultats obtenus au lycée – ramenés à une note sur 10 – et en fonction des résultats obtenus à des épreuves de compétences spécifiques (Pruebas de Competencias Especificas – PCE) qui permettent d’augmenter le score initialement calculé.
On peut connaître la note du dernier recruté de l’année précédente université par université (nota de corte).
Lieux de formation : un moteur de recherche est disponible sur le site du Ministère espagnol de l’Éducation.
Plus d’informations : sur notre page dédiée aux études de médecine en Espagne.

Hongrie


Des formations en anglais voire en allemand existent dans quelques universités dans les disciplines suivantes : médecine humaine, médecine vétérinaire et odontologie.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Frais de scolarité : entre 15000 et 18000 $ l’année complète.
Modalités d’admission : admission prononcée à la suite d’un examen d’entrée en biologie, chimie, anglais et d’un entretien de motivation. Les frais d’admission sont autour de 200 $ (150€). L’examen a lieu généralement au mois de mars.
Lieux de formation : Semmelweis University, University of Debrecen
Plus d’informations : Toute l’information sur les tarifs let es modalités d’inscription sur ce site
et sur le site des universités.

Italie


Des formations partiellement ou entièrement en anglais.
Titre obtenu : Laurea magistrale
Durée des études : 6 ans, puis spécialisation (3 à 5 ans).
Modalités d’admission : ces cursus sont à numerus clausus (dit numero chiuso ou numero programmato). Le nombre de places ainsi que la répartition par université sont décidés chaque année au niveau national. La sélection à l’entrée de chacun de ces cursus est également nationale, c’est-à dire que le contenu des examens (prova di ammissione), est prévu par le Ministère de l’enseignement, de l’université et de la recherche, ainsi que la gestion des résultats et des attributions de places.
Un examen commun est organisé pour les cursus médecine et dentaire. Il se déroule dans les universités, le même jour à la même heure, début septembre. L’examen consiste en un questionnaire à choix multiples (QCM) de 60 questions portant sur les disciplines suivantes: Logica e culture generale, Biologia, Chimica, Fisica e matematica. Il dure 100 minutes.
Toutes les informations concernant l’admission dans ces cursus sont sur le site du ministère
Inscription : pour passer l’examen, il faut être titulaire du baccalauréat et s’inscrire via le site www.universitaly.it. La date limite d’inscription se situe mi-juillet.
Lieux de formation : moteur de recherche des universités proposant des cursus universitaires en Italie.

Irlande


Durée des études : 5 ans et une année d’internat supplémentaire, puis spécialisations.
Admissions : Les candidats aux études médicales passent un test d’admission au mois de février : le HPAT qui évalue le raisonnement logique et non-verbal, la résolution de problèmes, les capacités d’empathie. Inscription sur le site CAO.

Lettonie


Deux programmes en anglais à l’université de Riga et université de Latvia.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Admissions : admissions sur dossier avoir suivi des enseignements de biologie et chimie au lycée. Avoir obtenu au minimum 500 au TOEFL ou 6 à l’IELTS.
Lieux de formation : Université de Riga – Université de Latvia.
Nombre de places : 200 à Riga.
Frais de scolarité : environ 12 000€ l’année.
Plus d’informations : sur le site des universités ou sur le site Study in Latvia.

Luxembourg


Les étudiants luxembourgeois bilingues franco-allemand (niveau C1 dûment attesté) peuvent intégrer une 1ère année de bachelor associant la biologie et la médecine à l’université du Luxembourg. Ensuite, ils doivent intégrer les études médicales en Allemagne ou en France. Ce n’est qu’après 300 ECTS validés qu’ils peuvent revenir au Luxembourg suivre un cursus de trois ans préparant à exercer la médecine générale.
-> détails sur la 1ère année
-> détails sur le 3ème cycle

Malte


Un programme en anglais à l’Université de Malte.
Durée des études : 5 ans, puis spécialisations.
Modalités d’admission : il faut passer par un cours préalable de maltais d’environ trois mois en été, un test de langue anglaise et un examen d’entrée en sciences . Pour en savoir plus. Formulaire d’inscription en ligne sur le lien suivant (95€) jusqu’au 15 mars.
Frais de scolarité : pas de frais de scolarité.
Plus d’informations : sur le site de l’Université.

Pologne


Des cursus complets de médecine humaine dispensés en anglais.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Modalités d’admission : la sélection se fait sur les notes de physique, biologie, chimie et anglais, assortie d’un entretien. L’université Jagellonne de Cracovie organise un examen d’entrée (questionnaire à choix multiple) Se renseigner dès le mois de Février.
Frais de scolarité : de 8 500 à 12 000 $ (6 300 à 9 000€) par an, les frais de dossier sont d’environ 50 € tandis que les frais d’inscription peuvent aller de 150 à 400 €.
Les Universités de Poznan, de Gdansk et de Lodz proposent une année de préparation aux études de médecine « PreMed study program » afin d’améliorer ses connaissances en sciences et en anglais : http://international.amu.edu.pl   –  https://admission.mug.edu.pl   –   https://studymed.umed.pl
Lieux de formation : Université de Cracovie Université de Gdansk Université de Lodz Université de Lublin Université de Poméranie Université de Silésie Université de Torun  Université de Varsovie Université de Wroclaw

Plus d’informations
: sur les universités, les modes d’admissions et les frais de scolarité sur Study in Poland.

République tchèque


Des programmes en langue anglaise.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisation.
Admissions : consulter en fonction du pays d’origine le site de l’université. Les universités Charles et Masaryk passent par des agences externes d’inscription.
Lieux de formation : Palacky University (Olomouc)Charles University (Prague)Masaryk University (Brno)
Frais de scolarité : 10 000€ à 10 500€ l’année environ.

Roumanie


Des formations en français ou en anglais.

Durée des études: 6 ans, puis spécialisations.
Déroulement des études : les trois premières années sont uniquement en français ou en anglais. Les étudiants internationaux suivent des cours de roumain en parallèle durant ces trois ans. Ils doivent alors passer un test de roumain pour attester de leurs compétences dans cette langue. A partir de la quatrième année, ils sont censés maîtriser suffisamment le roumain pour avoir des entretiens avec les patients. Et la majorité des cours est alors enseignée dans cette langue.
Modalités d’admission : directement auprès des Universités, jusqu’au mois de juin.
Frais de scolarité : de 6 000 à 7500€ (Cluj-Napoca)
Les formations en français :Université « Iuliu Hatieganu » de Cluj-Napoca (environ 150 places), Université « Victor Babes » de Timisoara (10 places), Université « Grigore T. Popa » de Lasi (150 places)
Les formations en anglais : Université « Iuliu Hatieganu » de Cluj-Napoca (200 places), Université « Victor Babes » de Timisoara (75 places), Université « Grigore T. Popa » de Lasi, Université de Constanta, Université de Craiova
Plus d’informations : sur notre page dédiée aux études médicales en Roumanie.

Royaume-Uni


Modalités d’admissions : remplir un dossier UCAS avant le 15 octobre de l’année qui précède le début des études sur le territoire britannique. Quatre voeux uniquement, de bons ou très bons résultats dans deux disciplines scientifiques et dans une autre discipline de culture générale. Un score de 6.5 à l’IELTS. La plupart des écoles exigent en plus la passation d’un test : UKCAT (UK Clinical Aptitude Test) ou BMAT le plus souvent.
Se renseigner sur les sites des universités.
Frais de scolarité : au moins 11 000 € l’année.
Lieux de formation : moteur de recherche sur le site UCAS.

Slovaquie


Plusieurs programmes en anglais.
Durée des études : 6 ans, puis spécialisations.
Admissions : inscription en ligne sur le site de l’université avant le 15 juillet. Il faut avoir suivi un enseignement de biologie et chimie au lycée.
Lieux de formation : Jessenius Faculty of Medicine (Martin) – Comenius medical University (Bratislava) – Safarik medical University (Kosice).
Frais de scolarité : 9 500€ à 10 500€ l’année.
Plus d’informations : sur le site des universités.

FAQ :

« J’ai commencé mes études de médecine dans un autre pays européen, puis-je les poursuivre en France ? »

Oui, mais sous réserve de réussir le concours de fin de PACES pour entrer dans les quotas ou de se porter candidat par les passerelles de l’université. En cas de réussite, le service de validation de la Faculté de médecine indique l’année d’admission. On conseille plutôt de finir ses études médicales dans le pays où on les a commencées, sachant qu’une fois diplômé dans un pays de l’UE, il existe des modalités prévues pour exercer en France.